26.5 C
Dakar
mercredi 17 août 2022

Arachide /Sénégal : Le Système De Quota Pour Les Gros Producteurs sera Eliminé en 2020 (ministre)

Invité de l’émission « point de vue » sur la RTS Moussa Baldé, MAER s’est prononcé,  sur la question des semences et des intrants au cœur d’une vie polémique.
« Cette année, on fait effort de diminuer le quota des gros porteurs. Car l’instruction du président de la république, c’est d’assainir le système. Le système de gros producteurs tire vers sa fin. En 2020, il n’y aura plus de quota gros producteur. Comme ça, on aura un système uniforme où tout le monde devrait aller chercher ses intrants au niveau des commissions. Puisque l’Etat ne gagne rien dans cette histoire de gros porteurs ». Voilà la mise au point du ministre de l’agriculture et de l’équipement rural, en réaction à la vie polémique autour du détournement des semences et intrants agricoles .Moussa Baldé de faire savoir que les opérateurs sont censés de ne rien gagner, parce que « le prix au kilogramme, que ce soit dans la commission ou chez le gros porteurs, c’est la même chose »
« Il y a beaucoup de gens qui étaient dans le système et qui ne devaient pas y être ». « Ce que les gens voudraient, c’est que les producteurs se plaignent. Parce qu’ils n’ont pas où vendre leur arachide et qu’ils sont en train de les brader au niveau des loumas. Sauf que, cette année ça n’a pas existé », a déclaré le ministre qui a informé que « la sonacos est disposé à d’acheter 150 000 tonnes d’arachide à 210 FCFA le kg. Cela veut dire que cette année, le pire qui puisse arriver à ce producteur, c’est de vendre son arachide au prix de 210 FCFA le kg ».En effet il y’a des gens qui parlent d’échec de la campagne, je ne comprends pas. Une campagne réussie est une campagne où les producteurs trouvent leur compte. Et je pense que tout le monde est d’accord que les producteurs trouvent leurs comptes, a dit M.Baldé, selon qui, en deux semaines de campagne, la sonacos a collecté plus de 1000 tonnes de graines. Concernant les personnes qui bénéficient des semences et qui ne sont pas des producteurs, le ministre de l’agriculture a précisé : « il y avait des cas exceptionnels où il y avait des gros porteurs sans apport. Cela aussi, on va le revoir. Finalement, il y a beaucoup de gens qui étaient entrés dans le système et qui ne devaient pas y être. J’ai trouvé ce système là et j’ai diminué de moitié la liste de bénéficiaires. L’objectif, c’est d’enlever carrément ces gens qui n’y ont pas leur place. D’ailleurs, ceux qui crient devaient m’encourager et encourager le président macky Sall, car on a fait la moitié du chemin ».
Selon M.Baldé, il y a des opérateurs qui ont des responsabilités politiques, mais là aussi, il faut que les gens comprennent qu’un opérateur n’est pas forcément un producteur. J’ai diminué le tonnage des gros porteurs de 50. Ceux qui avaient l’habitude d’avoir 100 tonnes en ont reçu 50. En diminuant la subvention, l’intrant est devenu plus cher. Beaucoup de gros porteurs qui voulaient jouer sur la subvention n’ont pas pu le faire. Cette baisse nous a fait économiser presque 5 milliards de FCFA »
Moussa Baldé a aussi suggéré aux cultivateurs de garder leurs propres semences, car à son avis « la subvention des semences devrait encore baisser au fur et à mesure et le gouvernement ne va pas continuer à subventionner la semence compte tenu des prix actuels, elle va disparaître ».
En outre, par rapport à la crise liée à la hausse du prix de l’électricité, il est formel : « il faut que l’électrification soit universelle. On demande aux gens quelques efforts, une petite baisse des subventions, je ne vois pas de quoi ameuter le peuple. Les gens doivent savoir raison garder et savoir que l’Etat a fait d’énormes efforts pour eux et pour tous les secteurs. Il faut que les gens arrêtent de berner la population ».

Hadji  BA/Econews

- Publicité -

Articles Similaires

Dettes de l’AIBD : les chiffres que Doudou Kâ n’a pas dévoilés

Sept ans avant l’échéance, l’AIBD SA a réussi à rembourser les 600 millions d’euros (390 milliards de francs CFA) qu’il devait à...

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

Dettes de l’AIBD : les chiffres que Doudou Kâ n’a pas dévoilés

Sept ans avant l’échéance, l’AIBD SA a réussi à rembourser les 600 millions d’euros (390 milliards de francs CFA) qu’il devait à...

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Le Programme pour l’emploi, la transformation économique et la relance au Sénégal (ETER) : pour un secteur privé plus dynamique et compétitif au Sénégal

Meriem Ait Ali Slimane (Spécialiste senior du secteur privé – Banque mondiale) Laurent Gonnet (Spécialiste principal du secteur financier...