Accueil A la une Autoroute à Péage : l’État a obtenu 14,5 milliards de FCFA...

Autoroute à Péage : l’État a obtenu 14,5 milliards de FCFA sur les recettes de la concession en 2021 (Mountaga Sy, APIX)

0
52

Les termes du contrat liant le concessionnaire de l’autoroute à péage à l’État du Sénégal ont depuis sa mise en service, soulevé beaucoup de polémique. Présentement, des négociations entamées depuis les années précédentes ont abouti à l’entrée de l’État au capital de la SECAA à hauteur de 25 %. Le gouvernement du Sénégal intègre désormais les organes de gouvernance de la Secaa comme actionnaire.

L’annonce est faite par le directeur général de l’Agence pour la Promotion des Investissements et des grands travaux (APIX), suite à une visite dans les locaux de la société Eiffage de la concession de l’autoroute de l’avenir (SECAA).
 
D’après Mountaga Sy, « l’entrée de l’État au capital de la SECAA provient des conclusions des renégociations des contrats de concession qui portait sur deux véhicules contractuels, le contrat initial de Dakar à Diamnianio et le contrat complémentaire de Diamnianio – AIBD ont été unifiés aujourd’hui à un contrat unique ». De surcroît, ajoute-t-il, « l’État dispose de 25 % du capital de la SECAA. L’État a revu à la hausse la redevance domaniale qui passe de 1000 FCFA à 2 % du chiffre d’affaires avec un minimum de 800 millions. L’État a aussi gelé les tarifs. Ils ne seront pas augmentés pendant 5 ans, mais l’État aussi, a déclenché à effet immédiat l’accès à l’intéressement au niveau des surprofits de la concession. Tout ça fait que sur l’année 2021, l’État a engrangé 14,5 milliards de FCFA sur les recettes de la concession dont 4.2 milliards représentent l’intéressement, la redevance domaniale, mais aussi le partage des dividendes », a rappelé le dg de l’APIX.
 
Cette visite à la gare de Rufisque est aussi une opportunité pour Mountaga Sy d’informer l’intégration du concédant sénégalais a conseil d’administration de la société de concession de l’autoroute à péage. « Le 14 juin prochain, il y aura la tenue du premier conseil d’administration de la SECAA, avec l’État qui sera représenté par trois (3) administrateurs : un représentant des ministres des Finances, des infrastructures et de l’économie », faisant ensuite part du rôle de l’État à travers la supervision que l’APIX fait sur la concession et permet de remettre à niveau le suivi de l’implémentation des dispositions contractuelles d’une part, mais aussi le suivi du contrat de performance.
 
En sus du constat de la croissance de la flotte sur l’autoroute, le directeur de l’agence pour la promotion des investissements et des grands travaux, est pour une augmentation des capacités de l’infrastructure, pour, dit-il, le bénéfice des usagers.
« Ici à Rufisque, nous allons passer à deux fois 8 voies pour qu’il y ait moins de retard et moins de temps au niveau de la gare. Il y aura aussi sur ces deux fois 8 voies, deux voies sans arrêt. Nous allons aussi moderniser le dispositif de
gestion des barrières avec la détection de la carte Rapido », a terminé le directeur général Mountaga Sy.