4.5 C
New York
lundi, janvier 18, 2021

Buy now

COVID-19 : LA RELANCE DE L’ÉCONOMIE PASSE PAR LE CONSOMMER LOCAL (DIRECTEUR PME)

La relance de l’économie sénégalaise, durement frappée par la pandémie de Covid-19, doit passer par un changement d’habitude de consommation, en faveur du consommer local, a déclaré mardi à Thiès, le directeur des Petites et Moyennes Entreprises Aboubacar Sadikh Ndiaye.

‘’Le repositionnement de l’économie et la relance attendus passe d’abord par un changement d’attitude et de comportement en matière de consommation’’, dit Aboubacar Sadikh Ndiaye, lors d’un atelier de préparation du mois du consommer local, prévu en décembre.

Des responsables d’entreprise, de la société civile et de services déconcentrés de l’Etat dans la région avaient pris part à cette rencontre préparatoire, présidée par l’adjoint du gouverneur, chargé des affaires administratives.

M. Ndiaye a rappelé que la pandémie de Covid-19 a ralenti les activités économiques dans le monde, particulièrement le secteur informel, qui constitue majoritairement les PME au Sénégal.

Il a ajouté que le gouvernement, ayant tiré une leçon de cette crise sanitaire, a ‘’souligné l’urgence de faire du consommer sénégalais, non pas un effet de mode ou de conjoncture, mais l’affirmation d’une véritable culture de souveraineté économique ‘’.

Pour le responsable en charge des PME, la sensibilisation et l’information sont des prérequis pour arriver à changer les mentalités en faveur du consommer local au Sénégal.

‘’Il faut que les sénégalais comprennent que les produits made in Sénégal sont de loin meilleurs que ceux importés (..) mais il y a encore un problème d’information et de méconnaissance’’, a-t-il soutenu.

D’où la nécessité d’œuvrer pour la ‘’reconversion des mentalités’’, en vue de la conduite des changements qui vont susciter un nouvel état d’esprit autour du ‘’made in Sénégal’’.

‘’Cet ancrage des habitudes de consommation au profit du local ‘made in Sénégal’ va permettre de restaurer les dynamiques endogènes de l’économie avec des impacts immédiats très positifs’’, a-t-il poursuivi.

Le développement de l’économie locale par cette nouvelle approche va, a-t-il dit, amplifier l’effort de l’Etat en matière de politique sociale et donner des ‘’signaux forts’’ aux potentiels investisseurs sénégalais et étrangers, désireux de lancer des activités dans le pays.

Articles Similaires

Selon PwC, le Nigeria sera incontournable en matière de fourniture de gaz en Afrique à partir de 2021 (Rapport)

En raison de l’impact persistant de la pandémie, de nombreux pays africains dont le Nigeria, 3e producteur de gaz du continent, derrière l’Algérie et l’Égypte,...

Top 5 des infos qu’il ne fallait pas rater cette semaine dans le secteur pétrolier africain

Chaque weekend, la rédaction d’Ecofin vous rappelle les principales informations de la semaine dans le secteur africain des hydrocarbures, ainsi que leurs implications. Enyo Retail...

Agriculture : ’’LE MAER TABLE SUR 4 MILLIONS DE TONNES DE CÉRÉALES L’ANNÉE PROCHAINE’’

Le Sénégal se fixe un objectif de 4 millions de tonnes de céréales l’année prochaine pour assurer sa sécurité alimentaire, a annoncé samedi, à...

Restez connectés

21,369FansJ'aime
0SuiveursSuivre
17,100AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles

Selon PwC, le Nigeria sera incontournable en matière de fourniture de gaz en Afrique à partir de 2021 (Rapport)

En raison de l’impact persistant de la pandémie, de nombreux pays africains dont le Nigeria, 3e producteur de gaz du continent, derrière l’Algérie et l’Égypte,...

Top 5 des infos qu’il ne fallait pas rater cette semaine dans le secteur pétrolier africain

Chaque weekend, la rédaction d’Ecofin vous rappelle les principales informations de la semaine dans le secteur africain des hydrocarbures, ainsi que leurs implications. Enyo Retail...

Agriculture : ’’LE MAER TABLE SUR 4 MILLIONS DE TONNES DE CÉRÉALES L’ANNÉE PROCHAINE’’

Le Sénégal se fixe un objectif de 4 millions de tonnes de céréales l’année prochaine pour assurer sa sécurité alimentaire, a annoncé samedi, à...

Afrique : les 4 grands défis qui attendent nos décideurs publics en 2021

L’année 2020 a marqué l’économie mondiale par son lot de crises aussi imprévisibles les unes que les autres. En Afrique, elle a surtout éprouvé...

La FAO s’allie à l’IRENA pour accroître l’usage du renouvelable dans le secteur agricole

 L’électricité est la deuxième forme d’énergie consommée par le secteur agricole et est un facteur essentiel pour certaines branches. L’introduction du renouvelable dans le...