28.5 C
Dakar
mardi 4 octobre 2022

Diamniadio/Forum Mondial de l’Eau : L’eau de pluie dans   l’agenda mondial.

Au 9eme Edition du Forum de l’Eau qui se tient actuellement au Centre International  de Conférence Abdou Diouf de Diamniadio , les discutions se sont orientées  sur l’utilisation et la préservation  de l’Eau de pluie. Elle  est considérée comme  une source essentielle qui doit être prise en compte de façon appropriée dans les plans d’eau nationaux et locaux. «  Le monde doit reconnaître la sagesse des cultures qui utilisent la pluie pour faire face à la crise climatique. Le caractère sacré et la spiritualité de la nature devraient être à nouveau présents pour soutenir la vie », a fait savoir l’Alliance internationale pour la collecte de l’eau de pluie(IRHA), une structure  basée à Genève. Ses membres en Corée, au Cambodge, au Népal, au Sri Lanka, à Madagascar, au Malawi, au Sénégal, au Canada, aux États-Unis d’Amérique, au Mexique, au Brésil et en Bolivie, ainsi que ceux qui ont manifesté leur intérêt lors du 9e Forum mondial de l’eau au Sénégal, collaborent afin de créer un réseau pour la collecte de l’eau de pluie dans le monde entier. « La démonstration des bonnes pratiques en Afrique, en Asie, en Amérique latine et aux Caraïbes devrait influencer les politiques nationales pour l’approvisionnement en eau domestique, la recharge des nappes phréatiques gérées, l’agriculture, l’environnement, la gestion des risques, la prévention des inondations et la conservation des écosystèmes en tant que méthodes d’utilisation de l’eau de pluie à facettes multiples », a –t- elle  ajouté . Ainsi  l’IRHA recommande une utilisation plus efficace de l’eau de pluie, notamment pour l’approvisionnement en eau, l’hygiène et les moyens de subsistance dans les zones rurales. Dans les zones urbaines, la planification et les réglementations tenant compte de la pluie devraient encourager la rétention et l’utilisation à la fois au domicile et dans la sphère publique. L’orientation et la formation à l’utilisation de l’eau de pluie doivent faire partie de cet effort. L’IRHA et les membres de son Alliance encouragent la collecte et le stockage de l’eau de pluie à différentes échelles et sur différents territoires. « Nous sommes sensibles aux divers environnements, de la déforestation de la forêt amazonienne où le cycle hydrologique génère les rivières vives qui fournissent la pluie à la population des Andes, à la promotion des systèmes de collecte de l’eau de pluie dans les villages ruraux du Sahel touchés par de longues périodes de sécheresse », estime cette  dernière. Les étangs et les digues construits pour recueillir les eaux de pluie, les citernes près des habitations, la recharge artificielle, entre autres, font partie des nombreux mécanismes visant à soutenir la souveraineté alimentaire et à renforcer la sécurité de l’eau dans les communautés. Toutes les initiatives contribuent à la conservation des écosystèmes locaux dont les populations dépendent. « Par exemple, l’eau du réservoir peut aider à entretenir un jardin potager, ce qui permet une meilleure alimentation et un revenu supplémentaire pour la famille. Lorsque l’eau se termine avant les prochaines pluies, elle peut être remplie à nouveau à l’aide d’un camion-citerne », explique cette alliance. L’eau de pluie dans les écoles et les centres de santé assure un bon approvisionnement en eau lorsque la capacité des approvisionnements publics est limitée. Sans la collecte des eaux de pluie, l’objectif 6.1 des ODD restera hors de portée et environ 6 à 8 % de la population mondiale n’aura pas accès à l’eau potable. L’IRHA insiste sur l’inclusion de la gestion de la collecte des eaux de pluie dans la Déclaration de Dakar 2022 en tant que moyen de subsistance et mesure de protection communautaire. «  Ainsi, en mobilisant les connaissances et les expériences dès maintenant, nous laisserons à nos enfants un monde meilleur dans lequel ils pourront gérer la crise climatique »,a annoncé  l’Alliance internationale pour la collecte de l’eau de pluie(IRHA).

- Publicité -

Articles Similaires

Les gouvernements africains doivent rétablir d’urgence la stabilité macroéconomique et protéger les pauvres sur fond de croissance ralentie et de forte inflation

La croissance économique de l’Afrique est ralentie par les vents contraires de la conjoncture mondiale tandis que les pays restent aux prises...

Les rapports de la banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains doivent-ils être « jetés à la poubelle »?

La sortie ce mois, du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains m'amène à...

Entretien du réseau routier classé : Le FERA mobilise plus de 450 milliards FCFA entre 2012-2022 pour l’AGEROUTE

Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement à travers le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a mobilisé d’importantes ressources...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

Les gouvernements africains doivent rétablir d’urgence la stabilité macroéconomique et protéger les pauvres sur fond de croissance ralentie et de forte inflation

La croissance économique de l’Afrique est ralentie par les vents contraires de la conjoncture mondiale tandis que les pays restent aux prises...

Les rapports de la banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains doivent-ils être « jetés à la poubelle »?

La sortie ce mois, du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains m'amène à...

Entretien du réseau routier classé : Le FERA mobilise plus de 450 milliards FCFA entre 2012-2022 pour l’AGEROUTE

Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement à travers le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a mobilisé d’importantes ressources...

Économie numérique : Sénégal Numérique S.A lance les bases d’un partenariat dans « L’Optic » de booster le partenariat public privé…

Pour mieux assurer la transition numérique au Sénégal et développer davantage les services digitaux en renforçant le partenariat avec le secteur privé national...

Mobile Money: M. Birane Ndour lance son application dénommée FLASH

Après avoir conçu et développé un écosystème constitué de plusieurs produits et services innovants et éprouvés dans différents domaines : Monnaie électronique,...