Econews :SAMBA NDIOBÈNE KÂ SATISFAIT DE LA MISE EN PLACE DES COMMISSIONS DE DISTRIBUTION DE L’ALIMENT BÉTAIL À LNGUÈRE

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Samba Niobène Kâ, a jugé dimanche satisfaisante la mise en place, dans le département de Linguère (nord), des commissions de distribution de l’aliment de bétail destiné aux éleveurs impactés par le Covid-19.
‘’Nous avons visité les communes de Dealy, de Sagatta, de Ouarkhokh pour terminer ici au niveau du ranch de Dolly. Ce que nous avons (…) vu et constaté est satisfaisant, parce que dans ces localités, nous avons noté que les commissions de distribution des aliments de bétail sont soit déjà mises en place, soit en cours’’, a-t-il notamment affirmé.
Il s’exprimait à la fin d’une visite dans ces localités du département de Linguère, où il était venu s’enquérir du déroulement des opérations de distribution de l’aliment de bétail destiné aux éleveurs impactés par le nouveau coronavirus.
Samba Ndiobène Ka a procédé récémment, à Dakar, au lancement des opérations de mise en place de l’aliment de bétail au niveau des commissions départementales de réception et de distribution de l’aliment de bétail.
Dans le cadre de la réponse du gouvernement au Covid-19, le secteur de l’élevage a bénéficié d’une enveloppe de trois milliards CFA, destinée à appuyer les éleveurs dans le cadre de l’opération dite de ‘’sauvegarde du bétail’’.
‘’D’ici à mardi au plus tard, nous pouvons espérer que tout soit mis en place et que les livraisons auprès des cibles puissent commencer convenablement’’, a dit le ministre de l’Elevage et des productions animales.
Il a rappelé que le ranch de Doly constitue un environnement de refuge pour les animaux durant la saison sèche. Actuellement, la quasi-totalité des transhumants sénégalais des 14 régions peuvent se retrouver au niveau de cet espace, a-t-il indiqué.
‘’On ne voit pas un lieu beaucoup plus propice pour le ministre de l’Elevage, pour non seulement aller compatir avec ces éleveurs, mais aussi, et surtout, leur transmettre les salutations du président de la République et son soutien’’, a poursuivi le ministre.
Il a aussi soutenu que sa visite dans le ranch, va lui permettre de s’enquérir de la situation sur place et de connaître les véritables difficultés des éleveurs, en vue de voir comment les atténuer.
Il a assuré que que tous les départements du pays ont reçu leur quota en aliment de bétail.
‘’Je peux dire que 43 % des communes ont reçu actuellement leurs aliments de bétail. Et d’ici mardi, avec les prévisions, nous pensons pouvoir atteindre les 90, voire 95% de livraison au niveau communal. Le reste, ce qu’il faudrait dire, c’est qu’au niveau des communes, les commissions accélèrent pour que la mise en œuvre effective puisse se faire dans de bonnes conditions et dans les meilleurs délais’’, a-t-il déclaré.
Il a souligné que cette aide, qui était uniquement destinée aux éleveurs autochtones, a été étendue cette année, sur instruction du président de la République (Macky Sall), aux transhumants, eux aussi fortement touchés par les effets du coronavirus.
Selon un communiqué, les commissions départementales de distribution sont présidées par les préfets. Ces commissions sont composées des représentants des maires, des services techniques (élevage, agriculture, développement communautaire, commerce), des organisations professionnelles d’élevage.
L’aliment de bétail sera cédé aux éleveurs à un prix subventionné à plus de 76%, soit 2.000 CFA le sac de 40 kg acquis à 8.500CFA et livré à destination. Il s’agit de renforcer le fonds revolving mis en place pour l’auto approvisionnement des éleveurs.