Accueil Actualités Economie numérique : Initiation à la communication numérique plus intelligente et efficace

Economie numérique : Initiation à la communication numérique plus intelligente et efficace

0
148

Econews- Pour une bonne campagne du marketing digital, jumia advertising, a organisé hier, un atelier de
partage sur les tendances de l’année 2020 avec la présence de plusieurs entreprises dont les startups
qui ont pris part à l’évènement.
Marketing digital : quelles sont les tendances de 2020 à ne pas rater ? C’est le sujet sur lequel jumia
Advertising, nouveau service publicitaire de jumia Sénégal, a invité à échanger, mercredi dernier.
L’atelier a enregistré la présence de nombreux professionnels évoluant dans les entreprises et
startups, notamment les agents de communication et responsables marketing. A travers une formule
conviviale et collaborative, il leur a été exposé l’intérêt pour leur boite de mettre en place des
campagnes digitales, l’idée est d’intéresser de les initier sur une communication numérique plus
intelligente et efficace selon les évolutions qui se dessinent constamment sur le fil.
Les changements ont retenus l’attention des représentants des structures invités. A travers des
diapositives dynamiques, ils ont pu voir qu’internet est a ce, jour les principales sources
d’information et de divertissement du Sénégal. Les vidéos et les programmes télévisés sont
majoritaires suivis à la demande dans le pays. La vidéo est, en ce moment, le format le plus apprécier
et le plus consommé.
L’expert en communication a souligné que ce réseau est même prisé par les communautés rurales
tandis que snapchat reste urbain. Twitter est toujours sous – utilisé et reste encore plus l’affaire des
anglophones. Facebook est quasiment utilisés par tous les connectés du pays, qui sont estimés à 25%
de sa population (avec une hausse de 43 % par année), et sont les femmes en constituent 3%. 50% de
ces internautes sont concentrés à Dakar, une fourchette dont la moitié est compris d’individus âgés
de 18 à 28 ans. Emmanuel Bocquet, qui animait une projection intitulée digital au Sénégal : une
approche quantitative, développait le sujet. Ou les entreprises qui veulent de la visibilité doivent
mettre les pieds et comment ?
Il a noté que les structures ne faisaient plus focus sur le « like », car ayant vu que ce n’est pas un bon
indicateur pour définir la réussite de la campagne de communication digitale. Il a préconisé le cpc
(cout par clic) et le sondage sur les réseaux cibles par une diversification du produit pour se
convaincre du meilleur format à définir. Miriam Kitar la directrice du développement de jumia
advertising, a suggéré de bien penser à perfectionner l’image sur le réseau LinkedIn (ou on note par
ailleurs une petite majorité de femmes) .Elle a aussi conseillé de créer l’engagement du micro
influenceurs (utilisateurs suivis par 10 à 1OO mille internautes) pour mieux booster le produit.