Economie Numérique/ SN2025 : La Stratégie Sénégal Numérique 2025, sur le plat (Dossier)

(ECONEWS) La Stratégie Sénégal Numérique SN 2025 est un projet du ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications. Ce projet a pour vision de faire en sortr qu’« En 2025, le numérique pour tous et pour tous les usages avec un secteur privé dynamique et innovant dans un écosystème performant. Les objectifs stratégiques de ce projet reposent sur quatre axes stratégiques fondamentaux. L’axe  1 qui constitue un accès ouvert et abordable aux réseaux et services numériques se résume en trois orientations : assurer la couverture du territoire en fibre optique, développer le haut et très haut débit fixe et mobile et promouvoir l’accessibilité des services Tic.
L’axe 2 est axée  sur une administration connectée, aux services des citoyens et des entreprises et orientée vers une amélioration de l’efficacité et la synergie au sein de l’administration publique tout en réduisant de 50% les charges associes pour l’Etat du Sénégal. A cela s’ajoute l’accélération de la numérisation des procédures administratives a hauteur de 40% des services administratifs d’ici 2025 et l’amélioration de la transparence et la participation citoyenne pour faire basculer a l’horizon 2025, 50% des paiements de redevances dues a l’Etat par voie numérique.
 Le troisième axe s’accentue sur la promotion d’une industrie du numérique innovante et créatrice de valeur. D’abord cet axe va améliorer l’environnement de soutien au secteur privé local pour permettre aux acteurs du secteur d’évoluer dans un environnement propice à la création de richesses et d’emplois.  Ensuite promouvoir l’investissement et l’exportation de services en octroyant 50% des marchés publics TIC aux entreprises locales ou de la sous-région ce qui permettra de créer un total de 3000 emplois qualifiés par an d’ici 2025. Et enfin, favoriser l’accès au marché via un projet dit « Startup Sénégal », qui par an va incuber 100 entreprises soit 1.000.000.000 FCFA consacrés à la promotion et a l’entreprenariat et 50 nouvelles entreprises numériques.
 L’axe quatre repose sur la diffusion du numérique dans les secteurs économiques prioritaires.  Ledit axe promeut l’amélioration de la productivité agricole par un taux d’usage des services publics de 33% par la population féminine rurale; améliorer la sécurité et la sûreté maritime en recyclant au moins 90% des déchets d’équipement électriques et électroniques; promouvoir le commerce électronique et les services financiers pour atteindre 100% d’accès au service en ligne en zone urbaine et rurale; développer le e-santé et la télémédecine; contribuer a l’amélioration du système éducatif tout en connectant et équipant 100% des étudiants, 50% des établissement scolaires et 100% des universités; promouvoir l’industrie culturelle et prendre en compte les objectifs du développement durable (ODD) pour hausser le taux de bancarisation électronique au Sénégal a 50% en 2025.
Pour la réalisation des objectifs ci-dessus trois formes de pré requis sont consentis par la Stratégie Sénégal Numérique 2025. D’abord, dans le cadre juridique et institutionnel, SN 2025 va mettre à niveau le cadre juridique du secteur des télécommunications et des TIC et améliorer la cohérence et l’efficience de la gouvernance institutionnelle. Ensuite dans le domaine du capital humain il prévoit de renforcer la formation dans les TIC et de répondre à la demande du marché du numérique. Et enfin  a la confiance numérique qui s’active au renforcement du cyber sécurité nationale et assurer la coordination des interventions dans le domaine du cyber sécurité.
Avec ce projet, SN 2025 va contribuer à hauteur 10% dans le PIB du pays et à pour objectif de créer plus de 35000 emplois directs. Ce même projet constitue 29 réformes et 69 projets. Ce qui s’élève a un coup global de 1361,3 milliards dont 17% dans le public, 10% dans le partenariat public privé (PPP) et 73% dans le privé.
Pour atteindre ces objectifs, le SN 2025 s’est penché sur divers projets. Diamniadio Smart City en est un exemple. Ce projet a pour objectif général de contribuer à faire de Diamniadio une ville numérique intelligente. Puis des objectifs spécifiques tels que : faire un bon aménagement de la ville; faire l’état des lieux exhaustifs des infrastructures déjà installées; mettre en place des infrastructures numériques très haut débit et accessible dans un cyberespace de confiance ; renforcer la capacité des populations en matière de cyber sécurité ; et développer les services innovants pour la population.  D’autres projets sont également sur le menu à savoir le projet de développement et mutualisation des infrastructures; projet de mis en place d’un centre de données numériques / actualisation du système d’information et d’opérationnalisation de l’ONN ; projet d’adressage numérique du Sénégal ; projet handicap et TIC ; projet entreprenariat numérique féminin ; projet de soutien de l’innovation et l’incubation E-Startup Sénégal ; projet d’aménagement du territoire national (PADNUT) ; projet de pole d’activité numérique (DIGIPOLES) ; projet de mise en place d’un fond de développement du numérique ; projet de mis en place d’une banque postale .
Divers résultats sont attendus à travers ce projet Diamniadio Smart City à savoir : faire un aménagement numérique de la ville de Diamniadio, avec un état des lieux complet des infrastructures numériques ; mettre en place une unité de coordination pour faire de Diamniadio une Smart City à partir du Parc des Technologies Numériques(PTN) ; développer des services innovants sécurisés, nécessaires dans une Smart City ; ériger un centre de contrôle des ouvrages publics du pole de Diamniadio ; renforcer les capacités usagers sur les nouvelles applications pour la mise en place de la Smart City ; faire la communication et la sensibilisation sur l’importance du projet.
Le Parc des Technologies Numériques sera constitué de 3 tours d’espaces de bureaux, d’un centre de BPO, un Datacenter Tiers, un incubateur de startups, un Centre d’étude et de recherche, un Centre de production audiovisuelle et des Résidences pour le personnel. Ce sont des zones prêtes à l’emploi et des plateformes pour attirer les investissements afin de diversifier les sources de croissance du secteur.
Le lancement des travaux de ledit projet s’élève à une somme de 46,314 milliards F CFA et 50 milliards de F CFA d’investissement direct étranger. Le projet SN 2025 a prévu la création de 35.000 emplois directs et une contribution du numérique au PIB à hauteur de 10%, ce qui permettra une augmentation du PIB de l’ordre de 300 milliards de F CFA à l’horizon 2025.
Le projet « stratégie Sénégal numérique SN2025 » a été accueilli à bras ouverts raison pour laquelle, elle occupe la 4e place en Afrique et 70e au niveau mondial (Network Readiness Index) et 90e place mondiale et toujours 4e en Afrique (Indice de développement des TIC (IDI) de l’UIT)
 Par PAF/ECONEWS