26.5 C
Dakar
mercredi 5 octobre 2022

En février, la Banque mondiale suspendait le premier versement d’un financement de 800 millions $ à la RDC. Une enquête de l’Inspection générale des finances (IGF) avait révélé des cas de malversations. Quelques mois plus tard, le pays fait face à un autre scandale de détournement.

Huit officiers des Forces armées de la RDC (FARDC) ont été arrêtés et placés sous mandat d’arrêt provisoire à la prison centrale de Bunia, le jeudi 22 juillet. Une information rendue publique par la presse locale qui précise qu’ils sont accusés de détournement de fonds.

Six colonels des FARDC, dont le commandant adjoint chargé de l’administration de la 32e région militaire, le chargé du social et service patriotique, les deux responsables du service des renseignements de la région militaire et du secteur opérationnel de l’Ituri et le directeur provincial de la logistique militaire sont au nombre des mis en cause, précise Radio Okapi.

- Publicité -

Ces officiers sont accusés d’avoir subtilisé des fonds alloués aux opérations militaires dans la province de l’Ituri sous état de siège, depuis le 6 mai. Un état de siège décrété par le président Félix Tshisekedi dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri dans le but de mettre fin aux violences perpétrées par les groupes armés et rétablir l’ordre public dans la région.

Ces arrestations sont le résultat d’un audit de la Commission d’achat à la 32e région militaire qui contrôle l’Ituri et la province voisine du Haut-Uélé démarré le mercredi 21 juillet.

L’inspectorat général des FARDC dirigé par le général Gabriel Amisi Kumba a fait savoir que c’est au cours d’un contrôle que des anomalies et autres preuves de malversations financières sont apparues. Le major Garry Gbelo Pazonga, porte-parole de l’inspectorat, a affirmé que « les 9 officiers détenus sont les premiers suspects ».

Les militaires concernés par ces inculpations sont le colonel Nlandu Walter, commandant adjoint en charge de l’administration et logistique à la 32e région militaire, le colonel Diama Josué, directeur régional du service d’éducation civique et actions sociales SECAS, le lieutenant-colonel Mukanda Salibongo, directeur administratif à la 32e région militaire, le lieutenant-colonel Kinfuta, T4 du secteur opérationnel Ituri, le lieutenant-colonel Love Zeula, T2 secteur opérationnel Ituri, le major Sadiki Delphin, commandant de la base logistique centrale de la 32e région militaire, le commissaire supérieur principal Kambolwa Laurent, assistant du vice-gouverneur militaire de l’Ituri et le capitaine Patrick Kimenesa, secrétaire à la base logistique régionale.

En février, la Banque mondiale suspendait le premier versement d’un financement de 800 millions $ à la RDC. Une enquête de l’Inspection générale des finances (IGF) avait révélé des cas de malversations. Quelques mois plus tard, le pays fait face à un autre scandale de détournement.

Huit officiers des Forces armées de la RDC (FARDC) ont été arrêtés et placés sous mandat d’arrêt provisoire à la prison centrale de Bunia, le jeudi 22 juillet. Une information rendue publique par la presse locale qui précise qu’ils sont accusés de détournement de fonds.

Six colonels des FARDC, dont le commandant adjoint chargé de l’administration de la 32e région militaire, le chargé du social et service patriotique, les deux responsables du service des renseignements de la région militaire et du secteur opérationnel de l’Ituri et le directeur provincial de la logistique militaire sont au nombre des mis en cause, précise Radio Okapi.

Ces officiers sont accusés d’avoir subtilisé des fonds alloués aux opérations militaires dans la province de l’Ituri sous état de siège, depuis le 6 mai. Un état de siège décrété par le président Félix Tshisekedi dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri dans le but de mettre fin aux violences perpétrées par les groupes armés et rétablir l’ordre public dans la région.

Ces arrestations sont le résultat d’un audit de la Commission d’achat à la 32e région militaire qui contrôle l’Ituri et la province voisine du Haut-Uélé démarré le mercredi 21 juillet.

L’inspectorat général des FARDC dirigé par le général Gabriel Amisi Kumba a fait savoir que c’est au cours d’un contrôle que des anomalies et autres preuves de malversations financières sont apparues. Le major Garry Gbelo Pazonga, porte-parole de l’inspectorat, a affirmé que « les 9 officiers détenus sont les premiers suspects ».

Les militaires concernés par ces inculpations sont le colonel Nlandu Walter, commandant adjoint en charge de l’administration et logistique à la 32e région militaire, le colonel Diama Josué, directeur régional du service d’éducation civique et actions sociales SECAS, le lieutenant-colonel Mukanda Salibongo, directeur administratif à la 32e région militaire, le lieutenant-colonel Kinfuta, T4 du secteur opérationnel Ituri, le lieutenant-colonel Love Zeula, T2 secteur opérationnel Ituri, le major Sadiki Delphin, commandant de la base logistique centrale de la 32e région militaire, le commissaire supérieur principal Kambolwa Laurent, assistant du vice-gouverneur militaire de l’Ituri et le capitaine Patrick Kimenesa, secrétaire à la base logistique régionale.

Articles Similaires

Les gouvernements africains doivent rétablir d’urgence la stabilité macroéconomique et protéger les pauvres sur fond de croissance ralentie et de forte inflation

La croissance économique de l’Afrique est ralentie par les vents contraires de la conjoncture mondiale tandis que les pays restent aux prises...

Les rapports de la banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains doivent-ils être « jetés à la poubelle »?

La sortie ce mois, du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains m'amène à...

Entretien du réseau routier classé : Le FERA mobilise plus de 450 milliards FCFA entre 2012-2022 pour l’AGEROUTE

Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement à travers le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a mobilisé d’importantes ressources...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

Les gouvernements africains doivent rétablir d’urgence la stabilité macroéconomique et protéger les pauvres sur fond de croissance ralentie et de forte inflation

La croissance économique de l’Afrique est ralentie par les vents contraires de la conjoncture mondiale tandis que les pays restent aux prises...

Les rapports de la banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains doivent-ils être « jetés à la poubelle »?

La sortie ce mois, du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains m'amène à...

Entretien du réseau routier classé : Le FERA mobilise plus de 450 milliards FCFA entre 2012-2022 pour l’AGEROUTE

Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement à travers le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a mobilisé d’importantes ressources...

Économie numérique : Sénégal Numérique S.A lance les bases d’un partenariat dans « L’Optic » de booster le partenariat public privé…

Pour mieux assurer la transition numérique au Sénégal et développer davantage les services digitaux en renforçant le partenariat avec le secteur privé national...

Mobile Money: M. Birane Ndour lance son application dénommée FLASH

Après avoir conçu et développé un écosystème constitué de plusieurs produits et services innovants et éprouvés dans différents domaines : Monnaie électronique,...