Essais du TER repoussés : M. le Ministre et si vous vous réécoutez !!!

Les essais prévus pour les différentes phases tests du TER sont encore repoussés au mois de novembre 2019, après de nombreux autres reports.

Tout le monde a assisté avec surprise les fanfaronades lors de l’inauguration de ce TER en construction par le Président de la République. Chaque matin on se demande, mon Dieu, de quelles autorités avons nous hérité?

Aujourd’hui, il est certain que la maitrise des risques, des performances et des coûts est au cœur des problématiques de la gestion du système ferroviaire. Pour celà, il est nécessaire de disposer d’éléments d’éclairage objectifs au sein des processus de décision : d’abord en conception, afin d’aider aux choix techniques/technologiques et d’orienter les spécifications ; ensuite en exploitation/maintenance, afin d’appuyer la recherche de mesures préventives, de maintenance et de régénération aux différents instants du cycle de vie de l’infrastructure du TER. Ces décisions s’inscrivent dans une stratégie globale et permettent de mettre en œuvre les actions les plus pertinentes à court, moyen et long termes pour répondre à des objectifs de maitrise des risques et d’amélioration des performances sous contraintes.

M. le Ministre,
parlant de contraintes, d’oû tenez – vous que le test en phase hivernale n’est pas souhaitable au vue de la pluie imminente?
Est ce à dire que le TER une fois mis en service ne circulera pas en période hivernale?
Est ce à dire que le TER ne marchera que quand le climat sera clément?
Est ce à dire que le TER prendra ses vacances au méme moment que les éléves et étudiants pendant la saison hivernale?

M. le Ministre,
Les moyens de test ne font pas exception car, tout comme l’aviation, le transport ferroviaire doit répondre à des normes de sécurité strictes.

• Des bancs de test pour les phases de développements des systèmes ferroviaires et notamment une solution de test virtuel combinant de la simulation et des équipements embarqués réels,

• Des bancs de test en production pour les calculateurs embarqués,

• Des bancs de test en maintenance permettant d’optimiser les coûts d’exploitation et la fiabilité du matériel roulant,

• Des solutions de maintenance prédictives pour réduire les coûts de maintenance du parc du TER en anticipant les pannes
etc.

La phase hivernale devait ainsi étre une occasion unique de tester ce TER aux conditions réelles d’intempéries et surtout de présence de l’eau sur le réseau et non le contraire.

Aujourd’hui tout le monde remarque l’arrét des travaux du TER et d’autres projets. Vous connaissez surement les raisons de ces arréts.

M. le Ministre, de gràce, si vous n’avez pas d’arguments pertinents pour les expliquer, la meilleure solution c’est de se taire!!!

Mbaye Babacar DIAGNE
Ingénieur, Expert Eau/Assainissement
Géographe-Environnementaliste