Etats-Unis / Arabie saoudite : Duel pour la place de premier exportateur mondial de pétrole

Selon des données publiées, mercredi, par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les Etats-Unis sont devenus au mois de juin dernier, le premier exportateur mondial de pétrole grâce à une production record de schiste argileux. Ils surclassaient ainsi l’Arabie saoudite, logée à cette position depuis plusieurs années.

Le boom du schiste a permis aux USA d’exporter plus de 3 millions de barils par jour de pétrole brut et de produits pétroliers, contre moins de 3 millions de barils par jour pour le rival saoudien. Ce dernier réduisait ses exportations depuis les trois dernières années, dans le cadre des accords de l’OPEP pour favoriser la remontée des prix.

En juillet et août, l’Arabie saoudite a repris la tête du classement des exportateurs de pétrole, en raison des ouragans qui ont perturbé la production américaine. Cependant, l’AIE estime que, dans les prochains mois, la lutte sera serrée entre les deux acteurs clés du secteur.

Les perspectives vont en faveur des Etats-Unis, dont la production ne cesse de grimper. Au même moment, l’OPEP étudie la possibilité d’approfondir la réduction de son offre, ce qui devrait contraindre le Royaume wahhabite à diminuer davantage son niveau d’extraction d’huile.

Le document de l’AIE indique qu’avant la fin de l’année, les exportations américaines de pétrole brut pourraient augmenter de 33 % par rapport au niveau de juin pour atteindre 4 millions de barils par jour. Ceci, à mesure que de nouvelles infrastructures d’exportation seront construites au cours du quatrième trimestre de cette année.