Finance Islamique: L’Etat du Sénégal va rembourser 15,052 milliards FCFA de dettes

L’Etat du Sénégal procédera le 26 janvier 2020 au paiement de la marge semestrielle et au remboursement partiel de son emprunt obligataire islamique dénommé « SUKUK Etat du Sénégal 6% 2016- 2026 » pour un montant de 15,052 milliards de FCFA (22,578 millions d’euros).
Ce montant à débourser comprend 10,514 milliards de FCFA représentant le remboursement partiel de l’emprunt et 4,169 milliards de FCFA pour le profit des investisseurs.
Les autorités sénégalaise avaient lancé le 20 juin 2016 sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) , et pour la deuxième fois, un Sukuk ou obligation islamique pour un montant de 150 milliards FCFA  . En lieu et place d’un taux d’intérêt classique interdit par la loi islamique, elles avaient fixé une marge de profit de 6% à verser aux souscripteurs. L’emprunt islamique était étalé sur une durée de 10 ans, couvrant la période 2016 – 2026.
L’opération  avait été structurée  autour d’un fonds commun de titrisation de créances (FCTC) qui avait émis  15 millions de parts (Sukuk) d’une valeur nominale de 10 000 FCFA  l’unité pour les investisseurs et a reçu en retour de la liquidité pour un montant global de 150 milliards de FCFA.
Le Fonds a utilisé le produit de l’émission pour l’achat de l’usufruit des Actifs Sukuk qui étaient mis en location au Sénégal, en contrepartie d’une marge de profit de 6% par an.
L’Actif Sukuk avait consisté en l’usufruit d’une partie de l’aérogare de l’ancien aéroport international Léopold Sedar Senghor (transformé actuellement en aéroport militaire par les autorités gouvernementales) qui est constituée d’une assiette foncière de 115 hectares. L’Actif Sukuk contient les halls de départ et d’arrivée, les bâtiments de la Direction Générale, les parkings, les hangars et les bâtiments annexes.
Le Commissaire aux Comptes du FCTC avait évalué la valeur de l’Actif Sukuk à 250 milliards de FCFA, montant largement suffisant pour couvrir l’emprunt islamique.