Accueil Afric Eco Fleuves Sénégal et Gambie : l’OMVS et l’OMVG veulent renforcer leur coopération autour...

Fleuves Sénégal et Gambie : l’OMVS et l’OMVG veulent renforcer leur coopération autour de six axes

0
155

econews- L’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs) et l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg) ont choisi de travailler main dans la main. Elles ont décidé de collaborer autour de 6 axes.

L’omvs et l’omvg sont engagées sur la voie du renforcement de leur coopération. Les deux organismes de bassin ont dégagé hier à Dakar, 6 axes de coopération. Le Haut-commissaire de l’omvs (regroupant la Mauritanie, le Mali, le Sénégal et la Guinée) et son homologue de l’omvg (Sénégal, Gambie, Guinée Bissau et Guinée) ont décidé de renforcer leur coopération. Il s’agira de coopérer dans le cadre d’un laboratoire de bonnes pratiques, de préparer ensemble le forum mondial de l’eau Dakar-2021, de capitaliser les bonne pratiques en gestion des eaux souterraines des deux bassins versants ainsi que le partage d’expériences en hydro-électricité. En plus, les deux organismes travailleront également avec le pôle de l’eau de Dakar et le réseau africain des organismes de l’eau.

Les deux structures veulent mettre en place un laboratoire de bonnes pratiques à Dakar, a ajouté le haut-commissaire de l’omvs, Hamed Diané Séméga. De ce fait, cette coopération est également nécessaire car ‘omvs est le partenaire stratégique du comité d’organisation du forum mondial 2021, sans oublier les enjeux de la réalisation d’une étude plus approfondie sur les eaux souterraines. Selon M. Séméga, « les deux organismes partagent des aquifères et ces ressources en eau sont d’une importance stratégique réelle comparativement aux eaux de surface ». L’omvg est en train de construire des lignes électriques qui seront connectées à celles de l’omvs.

Par ailleurs, le haut-commissaire de l’omvg, Lansana Fofana, pense que son organisme profitera pleinement de l’expérience de l’omvs. Il est d’avis que l’émergence de nos Etats passera, entre autres, par les organisations de mise en valeur des bassins fluviaux qui « cultivent la paix entre les Etats membres »