30.1 C
Dakar
jeudi 11 août 2022

GESTION DU GAZ NATUREL, PRIX DE ELECTRICITÉ ET LE  F CFA : Mamadou Lamine Diallo décrypte le « Macky »

 

Dans ses récriminations contre la mal gouvernance du pays, Mamadou Lamine Diallo, le député du mouvement Tekki et de l’opposition, ne lâche pas le « Macky », il n’a pas manqué de fustiger encore la gestion du président Macky Sall, relativement aux questions touchant au gaz naturel, à l’électricité et autre F CFA.

- Publicité -

 

Le député et leader du mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo, a encore démonté Macky Sall et son régime dans habituelle Questekki publiée mardi. L’économiste et homme politique s’est ainsi dit convaincu que sur la question de l’électricité, « le régime de Macky Sall s’est piégé à son propre jeu de wax waxett ». Et d’asséner : « il avait promis de baisser la facture de l’électricité et même d’exporter de l’électricité dans la sous-région. Au finish, c’est la hausse de la facture des goor-goorlu. Pour ma part, j’avais alerté depuis. En effet, j’ai demandé à l’actuel ministre en charge du pétrole, à l’époque patron de la SENELEC  et grand communicateur sur ces résultats exceptionnels de meilleur manager du Sénégal de tous les temps, de me prouver qu’il a obtenu des gains de productivité ».Suffisant pour faire savoir qu’en vérité, « il avait seulement bénéficié de la baisse des prix des produits pétroliers . Les  faits m’ont donné raison ». Le député de l’opposition finira sur ce sujet en notant : « A vrai dire, le Sénégal, plus que jamais, a besoin de la gouvernance démocratique du gaz naturel pou d’une part, produire de l’électricité à prix compétitif et engager l’industrialisation… » .  Ne s’en limitant pas là, le parlementaire Mamadou Lamine Diallo dira dans sa Questekki : « …la macroéconomie ne ment pas. Le régime doit être transparent sur ses statistiques de production agricole, arachide, riz notamment sur l’empileur de la dette y compris les offres spontanées et autres lettres de confort ». Et non sans manquer de déclamer qu’ « il est temps d’en finir avec les rentes annuelles de l’engrais et des semences et autres produits distribués aux copains du régime de Macky Sall, une affaire de 50 milliards par ans ».

Quid de la polémique autour du changement du F CFA par l’ECO ? là aussi, Mamadou Lamine Diallo ne ménage non plus le régime en place. Aussi va-t-il signifié que «Le régime de Macky Sall est  dans ses petits souliers. Il a soutenu jusqu’au bout que le franc CFA n’avait que des avantages, bas niveau d’inflation et possibilité garantie par la France de ne jamais manquer de devises fortes. Or, le bas niveau d’inflation ne peut pas être un objectif unique de la politique monétaire pour un pays où plus de 90% de la population vit dans l’extrême pauvreté et précarité, sauf à démontrer qu’un pauvre du Sénégal vit mieux qu’un pauvre du Nigeria ou du Ghana ». Suffisant pour relever que « la jeunesse a bien compris cela. Agacé par un sentiment anti-français grandissant dans l’Afrique de l’Ouest, Macron a décidé d’accélérer des reformes étudiées depuis quelques années. Alassane Ouattara, aussi voudrait briguer un troisième mandat et sait que la jeunesse ivoirienne est sensible à l’indépendance monétaire. Ainsi, pour des raisons politiciennes, le franc CFA sera remplacé par l’Eco » et de conclure sans ambages : « Tant mieux, si on évite la balkanisation monétaire et si on engage une politique monétaire plus active ».

Articles Similaires

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Le Programme pour l’emploi, la transformation économique et la relance au Sénégal (ETER) : pour un secteur privé plus dynamique et compétitif au Sénégal

Meriem Ait Ali Slimane (Spécialiste senior du secteur privé – Banque mondiale) Laurent Gonnet (Spécialiste principal du secteur financier...

Tabaski 2022 : Des éleveurs financés à travers le Fonds de garantie des investissements prioritaires

Pour ne pas ressentir le coût du bétail dans certaines localités du pays, le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), veut...