4.5 C
New York
lundi, janvier 18, 2021

Buy now

« Il n’y a pas assez d’économistes femmes » : Esther Duflo, première Française à obtenir le prix Nobel d’économie

À 46 ans seulement, Esther Duflo vient de remporter le Prix Nobel d’économie lundi 14 octobre. Elle partage cette récompense avec ses collègues américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer, qui ont mené avec elle des recherches dans la lutte contre la pauvreté. Esther Duflo est la première femme française et la deuxième femme de l’histoire à remporter ce prix.

 

Une femme d’exception. La chercheuse française Esther Duflo vient de remporter le Prix Nobel d’économie 2019 lundi 14 octobre. Elle rentre dans l’histoire en étant à la fois la plus jeune personne et la première femme française jamais récompensée par ce prix. À l’âge de 46 ans, Esther Duflo est d’ailleurs la deuxième femme lauréate de l’histoire, après Elinore Ostrom en 2009.

« Pour être honnête, je ne pensais pas qu’il était possible de gagner le Nobel aussi jeune. »

Remis par la Banque de Suède, ce prix est la récompense la plus prestigieuse dans le domaine des sciences économiques. « Pour être honnête, je ne pensais pas qu’il était possible de gagner le Nobel aussi jeune », a déclaré la chercheuse dans un entretien téléphonique avec l’académie, citée par  « Le Monde ». Elle explique que le faible nombre de femmes récompensées est dû notamment au fait qu’« il n’y a pas assez d’économistes femmes tout court. » La lauréate assure cependant que « cela est en train de changer. »

Esther Duflo, professeure au Massachusetts Institute of Technology, partage ce prix avec deux collègues : son conjoint Abhijit Banerjee et un professeur d’Harvard, Michael Kremer. Ils sont tous les trois membres du laboratoire de recherche Abdul Latif Jameel Poverty Action Lab (J-PAL), fondé en 2003 par Esther Duflo et son mari. Ils sont récompensés pour leurs travaux sur la lutte contre la pauvreté.

Un parcours exceptionnel

À l’âge de 46 ans, Esther Duflo a déjà une carrière impressionnante derrière elle. En 2010, la chercheuse française basée aux États-Unis avait déjà obtenu la médaille John Bates Clark, une des distinctions les plus prestigieuses remises aux économistes âgées de moins de 40 ans. En 2013, l’économiste avait été choisie pour conseiller Barack Obama à l’époque de son mandat présidentiel. Elle avait intégré le « Conseil présidentiel pour le développement global », un organe créé en 2012 à la Maison Blanche. Un parcours inspirant et qui force l’admiration.

 

Salomé Tissolong

Articles Similaires

Selon PwC, le Nigeria sera incontournable en matière de fourniture de gaz en Afrique à partir de 2021 (Rapport)

En raison de l’impact persistant de la pandémie, de nombreux pays africains dont le Nigeria, 3e producteur de gaz du continent, derrière l’Algérie et l’Égypte,...

Top 5 des infos qu’il ne fallait pas rater cette semaine dans le secteur pétrolier africain

Chaque weekend, la rédaction d’Ecofin vous rappelle les principales informations de la semaine dans le secteur africain des hydrocarbures, ainsi que leurs implications. Enyo Retail...

Agriculture : ’’LE MAER TABLE SUR 4 MILLIONS DE TONNES DE CÉRÉALES L’ANNÉE PROCHAINE’’

Le Sénégal se fixe un objectif de 4 millions de tonnes de céréales l’année prochaine pour assurer sa sécurité alimentaire, a annoncé samedi, à...

Restez connectés

21,369FansJ'aime
0SuiveursSuivre
17,100AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles

Selon PwC, le Nigeria sera incontournable en matière de fourniture de gaz en Afrique à partir de 2021 (Rapport)

En raison de l’impact persistant de la pandémie, de nombreux pays africains dont le Nigeria, 3e producteur de gaz du continent, derrière l’Algérie et l’Égypte,...

Top 5 des infos qu’il ne fallait pas rater cette semaine dans le secteur pétrolier africain

Chaque weekend, la rédaction d’Ecofin vous rappelle les principales informations de la semaine dans le secteur africain des hydrocarbures, ainsi que leurs implications. Enyo Retail...

Agriculture : ’’LE MAER TABLE SUR 4 MILLIONS DE TONNES DE CÉRÉALES L’ANNÉE PROCHAINE’’

Le Sénégal se fixe un objectif de 4 millions de tonnes de céréales l’année prochaine pour assurer sa sécurité alimentaire, a annoncé samedi, à...

Afrique : les 4 grands défis qui attendent nos décideurs publics en 2021

L’année 2020 a marqué l’économie mondiale par son lot de crises aussi imprévisibles les unes que les autres. En Afrique, elle a surtout éprouvé...

La FAO s’allie à l’IRENA pour accroître l’usage du renouvelable dans le secteur agricole

 L’électricité est la deuxième forme d’énergie consommée par le secteur agricole et est un facteur essentiel pour certaines branches. L’introduction du renouvelable dans le...