27.5 C
Dakar
lundi 3 octobre 2022

Kenya : Safaricom est devenu un des premiers collecteurs d’épargne du pays

Grâce à une stratégie et une flexibilité plus proches des attentes d’une majorité de ses clients en termes de gestion de leur argent, l’opérateur de téléphonie mobile s’impose désormais sur un domaine jusque-là dominé par les banques.

Dans son rapport général d’activités pour son exercice 2020/2021, Safaricom, l’opérateur de téléphonie mobile leader au Kenya, a indiqué qu’à la fin du mois de mars 2021, l’encours moyen des dépôts de sa clientèle dans les comptes M-Shwari était de 571 milliards de shillings kényans (KES), soit l’équivalent de 5,6 milliards $. Cette évolution marque bien la niche exploitée par la société de télécommunications, car à fin mars 2018, cet indicateur était à 213,6 milliards de shillings.

- Publicité -

A titre de comparaison, l’encours des dépôts de la clientèle dans les comptes de Kenya Commercial Bank et Equity Bank, les deux plus grandes banques du pays, était respectivement au 31 mars dernier, de 569 milliards KES et 431 milliards KES. Les encours globaux des dépôts de la clientèle de ces deux entités sont plus importants, mais tiennent plus de leur présence dans plusieurs pays africains, ou du fait de consolider d’autres activités.

Pour Safaricom, cet encours des dépôts représente une ressource non négligeable. Le groupe peut y trouver un moyen de soutenir ses besoins de trésorerie à court terme, sans avoir à recourir à des solutions bancaires qui engendrent des frais financiers. Pour captiver l’intérêt de ses clients à épargner davantage sur leurs comptes Mobile Money, il a appliqué deux choses que les banques font difficilement.

Pour des dépôts qui durent de 1 à 6 mois, l’opérateur offre un taux de rémunération de 6% contre seulement 2,5% pour les banques. Pour que cela puisse être rentable, il octroie des microcrédits taillés à la mesure des besoins d’une majorité de la population. Il peut ainsi prêter jusqu’à 2000 KES pour une charge de remboursement de 9% (7,5% d’intérêt et 1,5% de droit d’accise) sur le client. Des facilités que les banques ne peuvent pas offrir facilement.

Safaricom est ainsi devenu un meilleur prêteur par rapport à l’ensemble du secteur bancaire. Selon des données publiées par la Banque centrale du Kenya, à fin mars 2021, l’encours des crédits bancaires bruts à l’économie a progressé de 43 milliards KES en un an. Safaricom sur la même période, revendique avoir accordé pour 93 milliards de KES de crédits à sa clientèle.

Articles Similaires

Les rapports de la banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains doivent-ils être « jetés à la poubelle »?

La sortie ce mois, du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains m'amène à...

Entretien du réseau routier classé : Le FERA mobilise plus de 450 milliards FCFA entre 2012-2022 pour l’AGEROUTE

Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement à travers le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a mobilisé d’importantes ressources...

Économie numérique : Sénégal Numérique S.A lance les bases d’un partenariat dans « L’Optic » de booster le partenariat public privé…

Pour mieux assurer la transition numérique au Sénégal et développer davantage les services digitaux en renforçant le partenariat avec le secteur privé national...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

Les rapports de la banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains doivent-ils être « jetés à la poubelle »?

La sortie ce mois, du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains m'amène à...

Entretien du réseau routier classé : Le FERA mobilise plus de 450 milliards FCFA entre 2012-2022 pour l’AGEROUTE

Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement à travers le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a mobilisé d’importantes ressources...

Économie numérique : Sénégal Numérique S.A lance les bases d’un partenariat dans « L’Optic » de booster le partenariat public privé…

Pour mieux assurer la transition numérique au Sénégal et développer davantage les services digitaux en renforçant le partenariat avec le secteur privé national...

Mobile Money: M. Birane Ndour lance son application dénommée FLASH

Après avoir conçu et développé un écosystème constitué de plusieurs produits et services innovants et éprouvés dans différents domaines : Monnaie électronique,...

Feuille de route/Électricité horizon 2035 : La première année passée en revue

Le 24 octobre 2019, le gouvernement sénégalais validait la feuille de route de la stratégie électricité à l’horizon 2035. Ce projet ambitionne...