22.1 C
Dakar
jeudi 22 février 2024

La maîtrise de l’eau est la condition sine qua non pour une mise en valeur du foncier permettant le développement de l’agriculture sénégalaise

La maîtrise de l’eau est la condition sine qua non pour une mise en valeur du foncier permettant le développement de l’agriculture sénégalaise, a affirmé vendredi le porte-parole du Cadre de concertation et de coopération des ruraux (CNCR), Sidy Bâ.

‘’Pour mettre en valeur le foncier pour le développement de notre agriculture, on va peut-être nous équiper, ce qui est important. Mais, il faut surtout maîtriser l’eau, la première matière première, le premier intrant agricole pour travailler la terre et développer les cultures, notamment toutes les spéculations en saison des pluies comme en dehors de l’hivernage et atteindre la souveraineté alimentaire’’, a-t-il affirmé.

- Publicité -

Sidy Bâ, qui est membre du Groupe de dialogue sur les politiques publiques (CDSP), s’exprimait lors de la mise en place d’une cellule zonale de veille sur la gouvernance foncière au profit des régions du bassin arachidier : Diourbel, Kaffrine, Fatick et Kaolack (centre). 

La cérémonie est organisée à l’initiative du Cadre de réflexion et d’action sur le foncier au Sénégal (CRAFS), une structure créée en 2010.

Sidy Bâ estime que la maîtrise de l’eau est le premier levier sur lequel les autorités publiques devraient s’appuyer, afin de faire en sorte que l’eau soit à la portée des producteurs. 

‘’Sans la maitrise de l’eau, nous allons faire fausse route pour aller vers le développement de l’agriculture, la souveraineté et la sécurité alimentaires. Si on avait de l’eau, on pourrait cultiver l’arachide, le maïs et d’autres variétés culturales en période sèche’’, a-t-il déclaré.

‘’Nous autres membres de la société civile agricole, il faut que nous soyons une véritable cellule de veille sur la gouvernance foncière, parce que les tentatives peuvent venir de partout et faire miroiter à nos communes et villages beaucoup d’argent, ce qui crée un risque de spoliation foncière’’, a-t-il suggéré.

Il estime que le développement de l’agriculture sénégalaise passe nécessairement par un meilleur accès des exploitants familiaux au foncier. Selon lui, le Sénégal ne sera jamais émergent si l’accent n’est pas mis sur l’agriculture. 

‘’Mais, malheureusement, l’aspect politique domine de très loin les aspects économiques liés notamment à l’agriculture, alors qu’il y a la famine qui frappe à nos portes. Les récoltes de l’année dernière sont extrêmement mauvaises et les gens ne parlent que de politique, aidés en cela par des journalistes’’, s’est-il indigné.

Sidy Bâ a, par ailleurs, rappelé que, ‘’dès le départ, le CNCR (…) a indiqué qu’il faut miser sur les exploitations familiales pour atteindre la souveraineté et la sécurité alimentaires’’. 

‘’Si on veut atteindre la souveraineté alimentaire, il faut développer l’agriculture, en accompagnant les producteurs que nous sommes, à refertiliser les terres, parce que celles-ci sont relativement pauvres et il faut qu’on ait un foncier de qualité, en s’appuyant sur les fertilisants organiques et biologiques. Les fertilisants chimiques ayant fait leurs effets’’, a-t-il plaidé.

Il a rappelé que ‘’de Louga jusqu’à Kaolack, les terres sont très pauvres’’ et qu’’’il faut les restaurer, les sécuriser et les laisser à la disposition des organisations de producteurs’’.

ADE/ASG/MD

Articles Similaires

SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES / Les banques centrales invitées à ne pas perdre de vue leur mission principale, malgré leur intérêt pour le climat

Les banques centrales, malgré l’intérêt qu’elles doivent manifester pour l’impact du changement climatique, ne doivent pas perdre de vue leur mission principale...

SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE / OHADA : les pays membres invités à s’acquitter de leurs arriérés de cotisations

Le Secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), Mayatta Ndiaye Mbaye, a invité mardi les pays...

Appui à la Diaspora : 100 projets bénéficient de 500 millions FCFA du FAISE

https://www.youtube.com/embed/OgUdfVRdtZw Le Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur (Faise) a tiré, ce 22 janvier, un...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
21,500AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES / Les banques centrales invitées à ne pas perdre de vue leur mission principale, malgré leur intérêt pour le climat

Les banques centrales, malgré l’intérêt qu’elles doivent manifester pour l’impact du changement climatique, ne doivent pas perdre de vue leur mission principale...

SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE / OHADA : les pays membres invités à s’acquitter de leurs arriérés de cotisations

Le Secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), Mayatta Ndiaye Mbaye, a invité mardi les pays...

Appui à la Diaspora : 100 projets bénéficient de 500 millions FCFA du FAISE

https://www.youtube.com/embed/OgUdfVRdtZw Le Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur (Faise) a tiré, ce 22 janvier, un...

FIKA 2024 : Le PROVALE-CV dévoile ses nombreux avantages aux jeunes de Kaolack, face à l’émigration clandestine

« L’entrepreneuriat agricole, la clé pour le développement de l’emploi des jeunes et solution à l’émigration : expérience du Provale ». Tel...

SENEGAL-TRANSPORTS-INNOVATION / Le Trésor public lance une plateforme de paiement digital des amendes forfaitaires

La direction générale de la comptabilité publique et du Trésor (DGCPT) a annoncé avoir procédé, jeudi, à Dakar, au lancement officiel d’une...