28.1 C
Dakar
mercredi 10 août 2022

La part du gaz naturel dans le bouquet énergétique africain passera de 5% à 25%, d’ici 2040 (AIE)

Selon les perspectives énergétiques de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la part du gaz naturel dans le bouquet énergétique du continent africain passera de 5% actuellement à 25 %, d’ici les 20 prochaines années.

Le continent deviendra alors un acteur majeur sur les marchés du gaz naturel, en tant que producteur, consommateur et exportateur, avec une production qui devrait déjà plus que doubler avant l’échéance.

- Publicité -

Cette embellie de la production sera portée par le Mozambique, la Tanzanie, la Mauritanie, le Sénégal, l’Egypte ou encore l’Afrique du Sud. A eux seuls, ces pays représentent 40% des découvertes majeures de gaz enregistrées entre 2011 et 2018.

« Cette évolution pourrait s’inscrire dans la droite ligne de la croissance industrielle de l’Afrique et de son besoin d’un approvisionnement fiable en électricité. L’Afrique connaîtra une augmentation considérable de sa population et une industrialisation rapide de ses économies, qui vont s’accélérer dans les décennies à venir », a-t-on lu dans le rapport.

Toutefois, l’Agence s’inquiète de l’évolution de l’infrastructure gazière qui constituera un défi majeur pour la réalisation de ces perspectives. Si les efforts fournis dans l’amont sont louables, ceux visant à réaliser et améliorer les infrastructures restent mitigés, ajoute le document.

Pour ce qui est du pétrole, l’AIE pense que sa production sur le continent plafonnera au cours des deux prochaines décennies, en raison de la préférence pour le gaz qui sera plus abordable. Ainsi, la production de pétrole atteindra 8,4 millions de barils par jour, contre 8,2 millions en 2018.

Articles Similaires

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Le Programme pour l’emploi, la transformation économique et la relance au Sénégal (ETER) : pour un secteur privé plus dynamique et compétitif au Sénégal

Meriem Ait Ali Slimane (Spécialiste senior du secteur privé – Banque mondiale) Laurent Gonnet (Spécialiste principal du secteur financier...

Tabaski 2022 : Des éleveurs financés à travers le Fonds de garantie des investissements prioritaires

Pour ne pas ressentir le coût du bétail dans certaines localités du pays, le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), veut...