Accueil Actualités L’AEME et l’Onu environnement encouragent l’usage des réfrigérateurs économes

L’AEME et l’Onu environnement encouragent l’usage des réfrigérateurs économes

0
172

En 2030, la plupart des ménages sénégalais, soit quatre-vingt-cinq pour cent (85%) d’eux bénéficieront de réfrigérateurs. cependant leur fonctionnement demande beaucoup d’énergie, d’autres 2 à 3 fois plus qu’une machine en phase avec les normes de performance.  En effet  pour faire face à cette demande grandissante tout en économisant l’énergie, l’Onu Environnement  expérimente les réfrigérateurs Ecofridges.

Le cout du financement est estimé à 25 millions de dollars. Cette somme permettra d’acheter 50000 appareils de refroidissements écologiques et économes en énergie.

Pour le démarrage du projet, l’Onu Environnement a choisi le Sénégal comme pays francophone pilote dans la zone CDEAO.

Selon Brian Holuy, représentant de l’Onu Environnement ce choix est du à sa bonne réputation et aux objectifs du gouvernement en matières énergétiques.

Le programme United for Efficiency de l’Onu Environnement collabore avec le Ghana et le Sénégal dans la phase test des équipements de refroidissement Ecofridges. Au Sénégal c’est grâce à l’Agence pour l’économie et la maîtrise de l’énergie(AEME) que cette initiative sera effective.

D’après, le Directeur général sortant de l’AEME, le programme Ecofridges s’intéresse à trois(3) projets phares de l’AEME à savoir l’étiquetage énergétique et la promotion de l’équipement performant, les mécanismes financiers incitatifs, le cadre réglementaire normatif et d’amélioration de la qualité des équipements sur le marché.

Selon les chiffres du ministère du pétrole et des énergies, les équipements de froid alimentaire représentent en moyenne 19.08%  de la facture totale d’électricité.

Adama Diallo, Secrétaire général du ministère du pétrole et des énergies précise qu’au niveau du secteur résidentiel qui tire, en 2018, 42%  des consommations d’électricité du pays, le poids de ces équipements dans les consommations finales est plus important et va jusqu’à 22.13. Cependant pour y faire face, il est nécessaire de booster les performances économiques avec pus d’économie.

Pour ce faire la communication et la sensibilisation sur les bonnes pratiques, l’entretient la maintenance entrent dans ce cadre mais aussi il faut des appareils adéquats économes.

Le but du programme c’est d’atténuer les factures d’électricités. C’est équipements Ecofridges ont une capacité d’économie d’énergie pouvant aller jusqu’à 54% .Cette économie d’énergie permettra de satisfaire largement la forte demande d’électricité au niveau national et d’autres part ce programme a des conséquences positives en matières environnementale nous dit Mame Coumba Ndiaye, Directrice des études et de la planification à l’AEME. La banque africaine de développement est disposée à accompagner le gouvernement sénégalais pour l’acquisition de ces appareils Ecofridges. Normalement, la procédure de lancement des mécanismes de financement est  prévue en 2020.