Accueil Contributions Le franc cfa : une monnaie qui rend pauvre

Le franc cfa : une monnaie qui rend pauvre

0
321

 

Le franc CFA est une monnaie héritée du colonialisme français en Afrique, créé en 1945, le franc CFA est l’acronyme de « franc des colonies françaises d’Afrique » il a été émis par la caisse centrale de la France d’outre-mer, cette appellation a su évoluer en 1958 a «Franc de la « Communauté » Française d’Afrique ».

Aujourd’hui le franc CFA est présent dans 14 pays, or a présent il y a deux dénominations différentes, à savoir :

Le franc de la communauté financière en Afrique émis par la banque centrale des états de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) , créé en 1962 et dont le siège est à Dakar pour les huit états membre de l’Union économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA).

Le franc de la coopération financière en Afrique centrale émis par la Banque des états de l’Afrique Centrale (BEAC), créé en 1972 et dont le siège est à Yaoundé, pour les six membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC)
.
Ce système monétaire est doté d’une troisième banque : la banque de France avant l’euro, puis avec l’accord de la banque centrale Européenne. Les règles qui régissent ce système sont :

• Le franc CFA a une valeur de parité fixe, indexé sur le franc français, et de nos jours indexé avec l’euro ( avec l’accord de la BCE ) 1 euro = 655,96 francs CFA ça dure depuis 1999.

• La moitié des réserves de change des pays utilisant le franc CFA sont déposées auprès de la Banque de France.

• La France ne gagne pas d’argent avec ces dépôts. La Banque de France rémunère actuellement ces dépôts au taux plancher de 0,75% par an. Les intérêts sont reversés aux pays africains chaque année.

• Ce dépôt garantit une convertibilité illimitée du FCFA avec l’euro.

• Il existe une liberté totale des transferts entre les pays de chaque zone Franc.

• Les pièces et les billets en FCFA sont frappés dans une imprimerie de la Banque de France à Chamalières, en banlieue de Clermont-Ferrand, dans le centre de la France.

Ce système monétaire adopté par ces pays africain est sujet a de nombreuse controverses, la parité fixe avec l’euro n’offre pas la flexibilité du taux de change du Franc CFA cette flexibilité dont les pays membres ont besoin pour rendre les produit plus compétitifs sur le marché, Pour l’UEMOA par exemple, les importations chinoises sont passées de 3.9% en 2005 à près de 11% en 2014, l’euro est une monnaie forte cette parité ne reflète pas la réalité économique de ces pays dont 13 sont classé comme pays pauvre est très endetté selon le FMI.

Le dépôt des réserves de change auprès de la banque de France a réduit considérablement les prêt qui ne représenteraient que 23% du PIB dans la « zone franc », alors qu’ils frôlent 150% en Afrique du Sud et dépassent 100% en Europe, ce qui ralentis le développement économique.
Les sociétés françaises assurent souvent 50% des investissements étrangers. En 2011, la BNP, la Société Générale et le Crédit Lyonnais représentaient, à elles seules, 70% du chiffre d’affaires des banques dans la « zone franc ».

ces derniers jours les pays africain ont opté pour une réforme du franc CFA et le retrait des réserves de changes de la France, et peut être mettre fin a ce système qui perdure depuis 77 ans