26.5 C
Dakar
mercredi 17 août 2022

Le Japon veut rattraper son retard en Afrique en lançant une assurance couvrant les exportations et les prêts liés aux infrastructures

Le gouvernement japonais s’apprête à lancer la solution d’assurance-crédit couvrant intégralement les exportations et les prêts liés aux infrastructures en Afrique pour tenter de rattraper son retard par rapport à la Chine sur le continent, a rapporté le quotidien économique nippon Nikkei Asian Review, le 29 avril.

Cette solution d’assurance sera lancée dans le cadre d’un partenariat entre la Nippon Export and Investment Insurance (NEXI), l’agence japonaise d’assurances des exportations et investissements,  l’agence pour l’assurance du commerce en Afrique  (African Trade Insurance Agency/ATI) et la Banque islamique de développement (BID), a-t-on ajouté de même source, indiquant que le ministre de l’Economie, du commerce et de l’industrie, Hiroshige Seko (photo), devrait annoncer le lancement officiel de cette assurance-crédit, le 9 mai prochain.

- Publicité -

En ce qui concerne les exportations japonaises des biens liés aux infrastructures vers l’Afrique, NEXI devrait couvrir 85% du financement tandis que la BID et l’ATI couvriront le reste.

Les projets de BTP seront  couverts à hauteur de 90% par NEXI et à 10% par les deux autres partenaires.

Le Japon est actuellement distancé par la Chine dans la conquête du continent africain.

Les échanges commerciaux entre le pays du Soleil-Levant et l’Afrique s’élevaient à 24 milliards de dollars en 2015, contre environ 179 milliards de dollars pour la Chine, selon les dernières statistiques disponibles.

Cette même année, la valeur des exportations chinoises sur le continent était onze fois supérieure à celle du Japon alors que seulement 1,4% des exportations japonaises étaient destinées au continent africain.

Près de 10 000 entreprises chinoises seraient présentes en Afrique, d’après un rapport du cabinet McKinsey. Face à elles, seulement 440 entreprises japonaises ont été répertoriées par le cabinet Africa Business Partners en Afrique. Celles-ci investissent principalement dans les mines, l’automobile, le pétrole et les infrastructures.

Articles Similaires

Dettes de l’AIBD : les chiffres que Doudou Kâ n’a pas dévoilés

Sept ans avant l’échéance, l’AIBD SA a réussi à rembourser les 600 millions d’euros (390 milliards de francs CFA) qu’il devait à...

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

Dettes de l’AIBD : les chiffres que Doudou Kâ n’a pas dévoilés

Sept ans avant l’échéance, l’AIBD SA a réussi à rembourser les 600 millions d’euros (390 milliards de francs CFA) qu’il devait à...

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Le Programme pour l’emploi, la transformation économique et la relance au Sénégal (ETER) : pour un secteur privé plus dynamique et compétitif au Sénégal

Meriem Ait Ali Slimane (Spécialiste senior du secteur privé – Banque mondiale) Laurent Gonnet (Spécialiste principal du secteur financier...