25.1 C
Dakar
mardi 6 décembre 2022

Questions d’Economie: L’économie solidaire ?

L’économie solidaire se définit selon les principes suivants:

Principe n°1 : l’objet principal de la structure, ses activités et ses projets sont fondés sur la recherche d’utilité sociétale (richesse humaine, sociale, culturelle et environnementale).

- Publicité -

L’économie solidaire est attentive aux bénéfices sociaux et environnementaux, car la recherche du profit n’est pas une fin en soi.

Produisant à la fois de la valeur ajoutée marchande et de la valeur sociale, les entreprises solidaires sont soutenues par des ressources mixtes, conjuguant le paiement par les clients, les aides nationales et locales et des engagements personnels bénévoles. Elles emploient des personnes exclues ou qui risquent de l’être. Elles fournissent des services individuels à des personnes aux revenus modestes. Elles assurent des services collectifs pour mieux vivre ensemble.

Principe n°2 : les initiatives économiques et solidaires concourent à créer une activité économique qu’elle soit monétaire ou pas. L’économie solidaire est une économie de proximité, soucieuse d’une viabilité financière qui garantit l’autonomie de gestion (ne pas dépendre d’un financeur ou d’un commanditaire)

Principe n°3 : les initiatives économiques et solidaires s’engagent à mettre en œuvre des modes démocratiques de décision et de gestion participative.

Cette économie se veut différente de l’économie libérale dans la redistribution de sa valeur ajoutée et dans son souci de transmettre aux générations futures un monde vivable.

Les entreprises solidaires se battent sur le marché comme les autres et doivent donc être performantes. Elles fonctionnent sur un principe démocratique (une personne= une voix) et répondent à trois vocations :

– l’intérêt général (les services ou les produits répondent aux besoins réels de la société)

– l’insertion sociale et professionnelle

– des échanges monétaires ou non (accès aux produits et aux services adaptés à l’usager).

Principe n°4 : les initiatives économiques et solidaires s’impliquent dans une démarche de progrès fondé sur un droit de regard mutuel et un devoir de transparence dans leurs pratiques.

L’économie solidaire veut donner droit de cité à une économie plurielle, à égalité avec les autres composantes de l’économie, marchande et non marchande.

Elle insiste sur sa dimension non seulement socio-économique mais aussi socio-politique. Elle témoigne d’un questionnement politique sur l’économie avec l’idée qu’il y a un certain nombre de phénomènes qui relèvent plus d’une sphère intermédiaire articulée entre l’économie marchande et l’économie non marchande. Ce n’est pas une économie d’insertion qui aurait pour fonction de « panser » les méfaits du capitalisme.

Elle pose la solidarité comme principe économique, quelque soit le statut juridique adopté.

Les SARL et les SA peuvent bien s’engager dans le commerce équitable, les municipalités peuvent aussi lutter contre les exclusions, en s’investissant dans les « régies de quartier » qui font travailler des habitants au service de leur propre cité.

Au-delà de leurs spécificités, ces initiatives reposent sur l’égalité entre les membres, œuvrent pour la justice sociale, à travers le commerce équitable, entre le Sud et le Nord, ou la défense de l’accession de tous aux services ou à l’emploi. Cette économie se retrouve aussi dans les finances solidaires, la culture, le développement durable.

Articles Similaires

PowerChina parvient à un développement commun grâce à une intégration culturelle diversifiée avec les pays d’Afrique du Sud-Est

Power Construction Corporation of China (PowerChina), l'un des premiers lots d'entreprises chinoises à étendre leurs activités internationales en Afrique, a mis en œuvre...

Plusieurs listing CEX confirmés pour IMPT dès le 14 décembre – Il ne reste qu’une semaine pour investir dans cette crypto verte

Les investisseurs intéressés par les questions écologiques se sont massivement précipités pour acheter le token IMPT. En conséquence, plus de 13,5 millions de dollars ont...

Marchés publics 2021 : quota des entreprises étrangères, la Chine prend la part du lion

Dans son rapport 2021, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) révèle que durant la période considérée le montant total des marchés...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,300AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

PowerChina parvient à un développement commun grâce à une intégration culturelle diversifiée avec les pays d’Afrique du Sud-Est

Power Construction Corporation of China (PowerChina), l'un des premiers lots d'entreprises chinoises à étendre leurs activités internationales en Afrique, a mis en œuvre...

Plusieurs listing CEX confirmés pour IMPT dès le 14 décembre – Il ne reste qu’une semaine pour investir dans cette crypto verte

Les investisseurs intéressés par les questions écologiques se sont massivement précipités pour acheter le token IMPT. En conséquence, plus de 13,5 millions de dollars ont...

Marchés publics 2021 : quota des entreprises étrangères, la Chine prend la part du lion

Dans son rapport 2021, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) révèle que durant la période considérée le montant total des marchés...

Inclusion financière : Wave Digital Finance se déploie

Implanté au Sénégal depuis 2018, le groupe Wave a réussi à se positionner confortablement dans le marché du mobile Money sénégalais. La...

Commercialisation arachidière : le prix plancher vise « uniquement » à protéger les producteurs (opérateur)

Kaolack, 29 nov (APS) – Le prix plancher du kilogramme d'arachide pour cette campagne agricole vise "uniquement" à protéger les producteurs, a...