33.5 C
Dakar
vendredi 25 novembre 2022

Les échos de l’ECO

L’historique passage en classe…Eco

Les 15 Etats de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest vont adopter en 2020 une monnaie unique baptisée « Eco ». Sur la forme, il y a à redire. Un destin communautaire s’est joué en l’absence des principaux concernés. C’est juste une belle occasion qui a été saisie pour porter le message. L’engagement est porté par le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara. Au nom de 15 pays de l’Afrique de l’Ouest. Mais, sa « solitude » n’affecte en rien la limite du message, dans le fond. Recevant le président français, Emmanuel Macron, en visite de travail en Côte d’Ivoire, le président ivoirien profite de la conférence de la presse conjointe de samedi pour annoncer la nouvelle : « par un accord avec les autres chefs d’Etat de l’UEMOA, nous avons décidé de faire une réforme du franc des colonies françaises d’Afrique (CFA) avec les trois changements majeurs suivants : tout d’abord, le changement du nom, de la monnaie du franc CFA à l’éco. Deuxièmement, l’arrêt de la centralisation de 50% de nos réserves de change au trésor français et la fermeture du compte d’opération. Troisièmes, le retrait des représentants de la France de tous les organes de décision et gestion de l’UEMOA.

- Publicité -

L’évocation du sujet est brutale, mais c’est comme si Emmanuel Macron s’y été préparer. Il a lui-même reconnu que la question du franc CFA cristallise de nombreux débats et suscite une Kyrielle de tentions et de passion sur le rôle supposée la France en Afrique. « Ayant le courage d’avancer, regarder et bâtir ensemble en effet un partenariat décomplexé. La France n’a caché (…) et je suis très heureux d’être à ses côtés pour ensemble annoncer cette réforme historique majeure. L’Eco verra le jour en 2020, je m’en félicite », république-il. L’Eco doit s’appliquer dans 6 mois au plus tard, plus précisément à partir du mois de juillet 2020, Sauf s’il y a changement de dernière minute. Ainsi chaque Etat africain aura la liberté de retirer ses réserves de change du compte du trésor publique français, mais ce compte sera définitivement fermé en 2020, de façon à manquer l’indépendance totale de ces pays dans leurs politique monétaires. Donc, les huit pays de l’actuelle zone franc en Afrique de l’Ouest vont couper les liens techniques avec le trésor et la banque de franc. Et géreront eux-mêmes cette monnaie sans interférence de Paris. Et déjà, la CDEAO a donné le ton réunis à leur 56e sommet ordinaire à Abuja au Nigeria, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CDEAO ont opté pour la création de la banque centrale de l’Afrique l’Ouest (BCAO), la banque centrale de l’organisation sous-régionale devant accueillir les réserves de change du compte du trésor publique français. Toutefois, l’Eco va rester arrimer à l’Euro, avec une parité en change. Outre, la France va passer de cogestionnaire à garant. Puisque même s’il quitte les instances de gouvernance de la nouvelle monnaie Ouest-africaine, le pays de Marianne va encore demeurer un solide filet en cas de crise économique et financière dans la sous-région.

Un si long processus…

Ça n’a pas été un long fleuve tranquille. Le passage du franc CFA à l’Eco a été un si long chemin sinueux. Depuis 1983, le lancement de cette monnaie sous-régionale a été repoussé à maintes fois. C’est pourquoi, l’annonce de de son adoption par le président Ouattara éveille et réveille du scepticisme. L’on se demande si l’échange annoncée en 2020 sera respecté. Toujours est-il que le pays Ouest-africaine concernés ont pris le devant, en mettant en place des équipes coachées par le comité ministériel, un démembrement de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CDEAO. Dalleur, ledit comité qui a travaillé d’arrachepied pour trouver un symbole a la nouvelle monnaie Ouest-africaine, a livré ses propositions aux chefs d’Etat et de gouvernement de la CDEAO, réunis à leur sommet ordinaire à Abuja au Nigeria, le samedi 21 décembre 2019.

La question du montant du capital de la future banque centrale, qui va porter le nom de BCAO, conformément par le chef d’Etat et de gouvernement de la CDEAO, réunis à leur 56e sommet ordinaire à Abuja au Nigeria, se pose. L’autre gros problèmes pouvant constituer un frein à la mise en circulation de l’Eco, reste sans doute le nom du pays qui va abriter le siège de la BCAO.

Aucun écho de l’écho de l’Etat sénégalais

Le silence est assourdissant. Le changement est important et impacte sur la vie d’une nation. Le Sénégal s’est engagé dans le changement du franc CFA par l’Eco. Mais, la question ne semble pas beaucoup intéresser au sein de l’Etat. Aucune communication officielle n’a été fait sur le sujet, ni par la présidence de la république ni par le gouvernement. Les anneaux officiels n’ont pas réagi les maintes tentatives de joindre les autorités en charge de la question sont restées infructueuses. Jusqu’à tard dans la soirée d’hier. Seulement, il y a quelques temps, le débat avait pris les contours d’un tollé national, qui n’avait pas laissé indifférent le premier des Sénégalais. Le président Macky Sall ne s’en cachait pas, il n’avait pas encore le cœur en plein dans « l’Eco ». Le chef de l’Etat qui ne voudrait pas risquer la « faillite » avec cette nouvelle monnaie sous-régionale en balbutiement, avait d’abord exigé que tous les préalables pour aller vers la souveraineté monétaire soit respectés. Entre-temps, des espèces sonnantes et trébuchantes ont fait écho, en classe…Eco.

L’accord appliqué en début janvier 2020

Le pas presse dans les relations monétaires entre les Etats membres de la CDEAO et la France. Ces pays Ouest-africains vont migrer vers une nouvelle monnaie, l’Eco, avec l’abandon du traditionnel franc CFA. Déjà, les termes de cet accord ont été paraphés par les différents parties prenantes. Bruno le maire, le ministre français de l’économie a indiqué : « justement parce que le président Alassane Ouattara a proposé avec beaucoup de sagesse aux autres Etats membres de zone franc CFA de garder la parité de change fixe avec l’Euro. Donc cela est garantie forte pour tous ceux qui, aujourd’hui, on des franc CFA, qui paie avec le franc CFA, la stabilité monétaire et la protection contre l’inflation. Il faut éviter que la fin du franc CFA se traduise par le retour de l’inflation en Afrique de l’Ouest. Et le fait que les Etats Africains ont décidés de garder la parité de change fixe évite ce risque-là ».

econews

Articles Similaires

Finance Islamique : Le Waqf et la BIS s’accordent pour l’accompagnement des entreprises

https://www.youtube.com/embed/KXSORRPNwTA C’est finalement fait. La Banque Islamique du Sénégal (BIS) et la Haute Autorité du Waqf viennent...

Turquie : L’ASEPEX accompagne 20 entreprises à la 9ème édition du Salon Halal d’Istanbul

La 9ème édition du Salon Halal d’Istanbul s’est ouverte ce jeudi 24 novembre. L’Agence sénégalaise de Promotion des Exportations (ASEPEX)  comme à l’accoutumée, organise la participation du Sénégal...

Économie : Au Tanger-Med, l’APIX s’inspire du modèle infrastructurel et marketing du Maroc

Juste après son installation à la tête de l’agence pour la promotion des investissements et grands travaux, (APIX), le nouveau directeur, Abdoulaye...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,300AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

Finance Islamique : Le Waqf et la BIS s’accordent pour l’accompagnement des entreprises

https://www.youtube.com/embed/KXSORRPNwTA C’est finalement fait. La Banque Islamique du Sénégal (BIS) et la Haute Autorité du Waqf viennent...

Turquie : L’ASEPEX accompagne 20 entreprises à la 9ème édition du Salon Halal d’Istanbul

La 9ème édition du Salon Halal d’Istanbul s’est ouverte ce jeudi 24 novembre. L’Agence sénégalaise de Promotion des Exportations (ASEPEX)  comme à l’accoutumée, organise la participation du Sénégal...

Économie : Au Tanger-Med, l’APIX s’inspire du modèle infrastructurel et marketing du Maroc

Juste après son installation à la tête de l’agence pour la promotion des investissements et grands travaux, (APIX), le nouveau directeur, Abdoulaye...

Huawei signe l’engagement mondial de l’UIT dans le but d’aider 120millions de personnes vivant dans des zones reculées à se connecter au monde numérique

Huawei a signé un engagement mondial en vue de rejoindre l'alliance numérique Partner2Connect de l'Union internationale des télécommunications, qui apportera la connectivité...

Lancement de la Station Solaire Tysilio: Economie énergétique, emploi des jeunes en zones rurales

Tysilio vous invite à la cérémonie de lancement de sa « Station Solaire Tysilio », qui aura lieu le jeudi 24 novembre,...