24.1 C
Dakar
jeudi 22 février 2024

Les fuites de capitaux et les flux financiers illicites freinent l’économie africaine

Les fuites de capitaux et les flux financiers illicites impactent négativement sur l’économie africaine notamment l’investissement et la croissance économique. Le Sénégal est déjà dans les startingblocks pour lutter contre ce fléau qui minent les économies des pays africains.

50 milliards de dollars soit environ 29.000 milliards de francs CFA. Cette somme importante représente les flux financiers illicites répertoriés en Afrique. Des chiffres avancés par l’organisme « Trust Africa« .

- Publicité -

Des fonds qui dépassent largement l’aide au développement destinée à l’Afrique comme l’affirme Coumba Touré, coordonnatrice de « Africa rising », une plateforme de la société civile ouest-africaine.

« Les chiffres les plus bas parlent de 50 milliards de dollars qui quittent ce continent donc deux fois l’aide au développement que nous recevons. Mais les plus grands chiffres parlent de 70 milliards de dollars, certains vont même jusqu’à 100milliards parce que c’est très difficile de suivre ces flux financiers illicites« , selon Coumba Touré.

Il ajoute que ces flux financiers illicites sont un manque à gagner énorme pour le continent africain. Pour elle, ces fonds pouvaient financer des projets de développements, notamment des infrastructures routières, sanitaires ou encore éducative.

« Qui devrait financer sur ce continent l’éducation, la santé, l’art et beaucoup de besoins que nous avons et que nous pouvons financer par nous-mêmes si l’argent et la richesse qui est créé sur ce continent bénéficie aux africains. »

Coumba Touré et des membres Trust Africa, à Bamako, le 18 mars 2019. (VOA/Seydina Aba Gueye)
Coumba Touré et des membres Trust Africa, à Bamako, le 18 mars 2019. (VOA/Seydina Aba Gueye)

Alors, comment lutter contre les flux financiers illicites? Oumar Diallo, agent au ministère des Finances donne des pistes.

« D’abord, Il y a toujours des améliorations à faire notamment sur le plan de la réglementation des investissements et de la fiscalité. Deuxièmement nous devons renforcer les capacités de nos institutions et développer les instruments pour rendre l’évaluation et le suivi des flux financiers illicites plus efficaces. Troisièmement, les flux financiers illicites étant des mouvements qui suivent des réseaux intercontinentaux il faudrait renforcer la solidarité et la coopération internationale entre les gouvernements des pays d’Afrique et ceux des pays destinataires. »

La lutte contre les flux financiers illicites en Afrique est devenue primordiale pour permettre au continent d’éviter de perdre des fonds qui peuvent servir à son développement.

Pour y arriver, les pays africains doivent faire des efforts conséquents dans la lutte contre la corruption et la gabegie.

Articles Similaires

SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES / Les banques centrales invitées à ne pas perdre de vue leur mission principale, malgré leur intérêt pour le climat

Les banques centrales, malgré l’intérêt qu’elles doivent manifester pour l’impact du changement climatique, ne doivent pas perdre de vue leur mission principale...

SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE / OHADA : les pays membres invités à s’acquitter de leurs arriérés de cotisations

Le Secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), Mayatta Ndiaye Mbaye, a invité mardi les pays...

Appui à la Diaspora : 100 projets bénéficient de 500 millions FCFA du FAISE

https://www.youtube.com/embed/OgUdfVRdtZw Le Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur (Faise) a tiré, ce 22 janvier, un...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
21,500AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES / Les banques centrales invitées à ne pas perdre de vue leur mission principale, malgré leur intérêt pour le climat

Les banques centrales, malgré l’intérêt qu’elles doivent manifester pour l’impact du changement climatique, ne doivent pas perdre de vue leur mission principale...

SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE / OHADA : les pays membres invités à s’acquitter de leurs arriérés de cotisations

Le Secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), Mayatta Ndiaye Mbaye, a invité mardi les pays...

Appui à la Diaspora : 100 projets bénéficient de 500 millions FCFA du FAISE

https://www.youtube.com/embed/OgUdfVRdtZw Le Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur (Faise) a tiré, ce 22 janvier, un...

FIKA 2024 : Le PROVALE-CV dévoile ses nombreux avantages aux jeunes de Kaolack, face à l’émigration clandestine

« L’entrepreneuriat agricole, la clé pour le développement de l’emploi des jeunes et solution à l’émigration : expérience du Provale ». Tel...

SENEGAL-TRANSPORTS-INNOVATION / Le Trésor public lance une plateforme de paiement digital des amendes forfaitaires

La direction générale de la comptabilité publique et du Trésor (DGCPT) a annoncé avoir procédé, jeudi, à Dakar, au lancement officiel d’une...