26.5 C
Dakar
lundi 15 août 2022

Luanda Leaks : pour Isabel dos Santos, l’enquête de l’ICIJ n’a « démontré aucun comportement illégal » de sa part

Visée par une enquête pour corruption dans son pays, la milliardaire angolaise, Isabel dos Santos (photo, à droite), a réagi cette semaine aux révélations du rapport du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) l’accusant de corruption massive. Pour la femme de 46 ans, la nouvelle enquête produite par plus de 120 journalistes n’est qu’une énième attaque politique orchestrée par le pouvoir angolais.

Les nouvelles révélations qui se basent sur plus de 715 000 documents confidentiels exposent un montage financier complexe mis en place par la femme d’affaires avec l’aide de son époux, le milliardaire Sindika Dokolo. D’après les auteurs de l’enquête, le couple aurait bénéficié de plusieurs millions de dollars grâce à leur proximité avec la société nationale pétrolière (Sonangol), à travers des entreprises leur appartenant ou appartenant à leur entourage. Plus de 400 sociétés disséminées dans 41 pays dans le monde auraient ainsi permis à Isabel dos Santos de mettre en place un véritable « système d’accaparement des richesses angolaises ». De nombreux véhicules financiers logés dans des paradis fiscaux auraient été utilisés par le couple pour éviter de payer des impôts à l’Etat angolais.

- Publicité -

Si les actions du couple dos Santos-Dokolo sont loin d’être irréprochables, la fille de l’ancien président José Eduardo dos Santos se défend néanmoins d’avoir eu le moindre comportement illégal.

« L’ICIJ et ses partenaires médiatiques ont eu des mois et des mois pour examiner ces prétendues « preuves » et pourtant les allégations extrêmement graves qu’ils formulent contre moi dans ce déluge de reportages sont toujours basées sur des suppositions. Nulle part dans les documents ni dans leurs reportages, ils n’ont démontré un comportement illégal de ma part ou de la part de mes entreprises », a indiqué Isabel Dos Santos dans une déclaration écrite obtenue par l’Agence Ecofin.

Pour l’ancienne présidente de la Sonangol, ces « allégations infondées » ne sont qu’une manœuvre politique du pouvoir en place pour se débarrasser de la menace qu’elle représente. Quelques jours plus tôt, la femme d’affaires avait annoncé qu’elle envisageait de briguer la présidence de son pays en 2022, affirmant qu’elle était prête à tout pour « défendre et servir » l’Angola. Ce, alors même que la dégradation de l’économie nationale sous le régime de son père, couplée à un fort taux de pauvreté et à de nombreux scandales de corruption, a entaché la réputation de la famille dos Santos et de la « princesse Isabel », accusée d’avoir bâti sa fortune sur le dos du peuple.

Pour Isabel dos Santos, la « chasse aux sorcières » lancée contre elle par le président Joao Lourenço qui a démarré une vaste campagne anticorruption depuis 2017, pourrait être préjudiciable à de nombreux Angolais.

« Il faut se demander à qui profite le crime d’obtention illégale de ces documents. Ce n’est certainement pas le peuple angolais. Bien au contraire. En raison de cette campagne de persécution politique, des milliers d’emplois dans les entreprises angolaises que je dirige sont en danger », déclare-t-elle. Et d’ajouter : « je suis prête à me battre devant les tribunaux internationaux pour défendre ma réputation ».

Articles Similaires

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Le Programme pour l’emploi, la transformation économique et la relance au Sénégal (ETER) : pour un secteur privé plus dynamique et compétitif au Sénégal

Meriem Ait Ali Slimane (Spécialiste senior du secteur privé – Banque mondiale) Laurent Gonnet (Spécialiste principal du secteur financier...

Tabaski 2022 : Des éleveurs financés à travers le Fonds de garantie des investissements prioritaires

Pour ne pas ressentir le coût du bétail dans certaines localités du pays, le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), veut...