Accueil Economie numérique Ndeye Tické Ndiaye Diop milite pour une concurrence saine entre operateurs des...

Ndeye Tické Ndiaye Diop milite pour une concurrence saine entre operateurs des télécommunications

0
155

(Econews)S’exprimant en marge de la journée organisée par son ministère avec la presse dénommée ‘’Pencum numérique’’, le ministre de l’Economie numérique et des télécommunications, Ndeye Tické Ndiaye Diop, apprécie la rude concurrence qui existe entre les operateurs de télécommunication, tant que celle-ci reste saine. Elle a également profité de la tribune pour faire le bilan et les perspectives de son service en rapport avec la Stratégie Sénégal numérique 2025 (SN2025), dont notamment le projet phare du Parc des technologies numérique (Ptn) du Sénégal d’un cout global d’investissement de 46 milliards de FCFA.

Le dynamisme du secteur de la téléphonie mobile au Sénégal, avec son corolaire de concurrence rude entre operateurs des télécommunications ne fait pas que le bonheur des consommateurs. Ou du moins, le ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications s’en réjouit. C’est le moins que l’on puisse au vu de la satisfaction exprimée par le ministre en question, à savoir Ndeye Tické Ndiaye Diop, en marge de la journée ‘’ Pencum numérique’’, organisée par ses services hier, lundi 23 décembre, avec la presse. En effet, se prononçant sur ladite concurrence, le ministre a laissée entendre que « nous (ministère) applaudissons cette guerre des tarifs ». Elle pense en fait cette rivalité entre operateurs va permettre de « réduire la facture numérique ». Donc, elle reste persuader que c’est en réalité le consommateur qui en sortira gagnant. Toutefois, elle n’a pas manqué de signalé que cette guerre des tarifs doit rester une « concurrence saine », et que tout le monde doit « se conformer à la réglementation en vigueur ». Toute chose qui lui fera déclarer : « Vivement cette guerre des tarifs ».
A noter, par ailleurs que le ministre Ndeye Tické Ndiaye Diop a profité de la tribune que lui a offerte le ‘’Pencum numérique’’ pour faire un exposé sur le bilan ainsi que les perspectives de son service dans le cadre de la Stratégie Sénégal Numérique 2025 (SN2025) qui a pour vision, selon elle, « en 2025, le numérique pour tous et pour tout les usages au Sénégal avec un secteur privé numérique dynamique et innovant dans un écosystème performant ». L’un des projets phare de ladite stratégie reste sans équivoque le Parc des technologies numériques(Ptn) du Sénégal d’un coup cout global d’investissement de 46 milliards de FCFA. Cofinancé entre la Banque africaine de développement(Bad) et l’Etat du Sénégal, le Ptn dont le lancement des travaux sur une superficie de 25 hectares est prévu le 30 décembre prochain à Diamniadio, a pour objectif de créer plus de 35.000 emplois, selon le ministre. Elle dira à cette effet que l’un des vœux du président Macky Sall est de rapatrier toute les compétences dans le domaine du numérique. Avec ce projet, il est visé une participation du numérique dans le PIB du pays à hauteur de 10%, selon toujours Ndeye Tické Ndiaye Diop. Le Ptn dont le fonctionnement est prévu en 2021 comprend : la construction et l’équipement des 3 tours pour les entreprises en Tic, la construction et l’équipement des bâtiments annexes dont le centre Business Process Outsourcing(Bpo) ou externaliser les processus métier en français , celui de recherche, d’incubation, de production audiovisuelle, et des bâtiments administratifs sans oublier le centre de formation.
45 MAISONS NUMERIQUES DU CITOYENS D’ICI 2025
Autre projet phare du plan pour la démocratisation de l’accès à internet, c’est la mise en place, d’ici 2025, de 45 ‘’Maisons numériques du citoyen’’ dans le cadre du programme « Smart Sénégal ». Le ministre renseigne que les services identifiés tournent autours de la justice, de l’urbanisme, des impôts, ainsi que des services privés. Dans la même veine, et concernant le processus de restructuration de la Sn La Poste, le ministre a annoncé un projet de vente des services internet virtuel du genre Operateur mobile virtuel (Mvno). A noter, en outre, concernant la politique de promotion des startups du secteur du numérique que le projet de « loi portant création et promotion de la startup au Sénégal », a été voté hier, lundi 23 décembre, l’assemblée nationale. Ledit projet, selon le ministre a pour objet de mettre en place un cadre incitatif pour la création et développement des startups au Sénégal basé sur la créativité, l’innovation, la réalisation d’une forte valeur ajoutée ainsi qu’une compétitivité au niveau national et international.

PAF