27.5 C
Dakar
vendredi 7 octobre 2022

« Pas de hausse en vue, nous veillerons particulièrement à ce que les prix soient en règle sur le marché… » (Oumar Diallo, directeur du commerce)

Par rapport à la hausse du prix des denrées de première nécessité constatée sur le marché à quelques jours de la fête de Tabaski, Oumar Diallo, lnspecteur du contrôle économique et directeur du commerce, a tenu à rassurer la population : « sur les denrées de première nécessité dont on a besoin pour la fête de la Tabaski c’est fondamentalement l’oignon, la pomme de terre et l’huile. Pour les deux premières, il est clair que nous avons une production record cette année-ci, ce qui nous vaut des situations de mévente de nos producteurs. D’ailleurs, cette situation est bénéfique pour les consommateurs qui vont se retrouver sur le marché avec une sur-offre. Pour les pommes de terre, la disponibilité est là, nous avons plus de 50.000 tonnes en stock. De même que pour l’huile nous avons plus que ce que ce dont on a besoin… »
Cependant pour ce qui ressort des produits importés, c’est la conséquence de la conteneurisation du transport qui agit sur les prix du fret surtout en cette période de pandémie ou tout est bloqué. Et aussi tenant compte des aléas des dysfonctionnements des cours mondiaux des céréales et des produits manufacturés.
Compte tenu de tout cela, le directeur du commerce de préciser que même s’ils ont opté pour le régime de liberté des prix, un régime général qui est consacré par le dispositif législatif existant, la loi 2021-25 du 12 juin 2021, le nécessaire est en train d’être fait pour protéger les consommateurs sénégalais explique-t-il : « L’État a un devoir de protéger le consommateur sénégalais et cela trouve tout son sens en cette période difficile où tous les secteurs sont affectés. Nous mettons tous les dispositifs de soutien nécessaires, malgré qu’on soit en situation de liberté économique sur les prix. Il faut qu’on puisse amoindrir ces chocs en contenant un peu les prix sur le marché, tel que l’huile, le blé et nous sommes entrain d’envisager d’autres solutions pour d’autres produits. »  

- Publicité -

Articles Similaires

IA et villes : ONU-Habitat et Mila lancent un livre blanc collaboratif sur l’utilisation et les enjeux potentiels de l’IA pour soutenir le développement de...

IA et villes : ONU-Habitat et Mila lancent un livre blanc collaboratif sur l'utilisation et les enjeux potentiels de l'IA pour soutenir le...

Vinamilk est reconnue comme la « sixième marque laitière la plus valorisée » au monde en 2022 selon Brand Finance 

Vinamilk, le principal fabricant de produits laitiers du Vietnam, a franchi une nouvelle étape en se classant au 6ème rang du top 10...

Les gouvernements africains doivent rétablir d’urgence la stabilité macroéconomique et protéger les pauvres sur fond de croissance ralentie et de forte inflation

La croissance économique de l’Afrique est ralentie par les vents contraires de la conjoncture mondiale tandis que les pays restent aux prises...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,200AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

IA et villes : ONU-Habitat et Mila lancent un livre blanc collaboratif sur l’utilisation et les enjeux potentiels de l’IA pour soutenir le développement de...

IA et villes : ONU-Habitat et Mila lancent un livre blanc collaboratif sur l'utilisation et les enjeux potentiels de l'IA pour soutenir le...

Vinamilk est reconnue comme la « sixième marque laitière la plus valorisée » au monde en 2022 selon Brand Finance 

Vinamilk, le principal fabricant de produits laitiers du Vietnam, a franchi une nouvelle étape en se classant au 6ème rang du top 10...

Les gouvernements africains doivent rétablir d’urgence la stabilité macroéconomique et protéger les pauvres sur fond de croissance ralentie et de forte inflation

La croissance économique de l’Afrique est ralentie par les vents contraires de la conjoncture mondiale tandis que les pays restent aux prises...

Les rapports de la banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains doivent-ils être « jetés à la poubelle »?

La sortie ce mois, du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains m'amène à...

Entretien du réseau routier classé : Le FERA mobilise plus de 450 milliards FCFA entre 2012-2022 pour l’AGEROUTE

Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement à travers le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a mobilisé d’importantes ressources...