34.5 C
Dakar
lundi 15 avril 2024

Politique d’endettement: « le Sénégal risque de sombrer dans une période d’inflation »

Meissa Babou, économiste de son état, prévient que le Sénégal risque de sombrer dans une période d’inflation. Pour lui, le chef de l’Etat ne maîtrise plus sa politique d’endettement.

« Le chef de l’Etat n’a pas compris que sa politique va amener le Sénégal vers une inflation, et c’est très dommage. Amadou Bâ qui était le métronome de ce que je peux appeler erreur de casting, ne soit pas en mesure de dire exactement combien nous avions emprunté, et aujourd’hui, combien nous sommes en train de rembourser.

- Publicité -

Est-ce que vous savez que le principe de l’emprunt, c’est de renforcer les ressources locales pour un développement, mais il y a des limites à ne pas franchir », alerte l’économiste.

Selon Meissa Babou, l’endettement du Sénégal est aujourd’hui colossal. « Mais mieux c’est un endettement sauvage. Parce qu’ils sont allés jusqu’aux euros-bons avec des trous qui dépassent 7% sur le marché financier entre 6% et 7%. Rares sont les emprunts de l’Etat du Sénégal avec ce qu’on appelle des taux concessionnels. Moi je crois que le président a été induit en erreur. Lui qui n’est pas financier, il n’a rien compris », martèle M. Babou.

Se voulant plus clair, il ajoute : « Les financiers qui sont derrière, qui étaient à la veille des élections, l’ont mis dans une situation que nous tous sommes en train de payer. Pourquoi on a augmenté le prix du carburant, et le prix du ciment, parce que la capacité d’endettement n’est pas la capacité de remboursement. C’est ce qu’on appelle ajustement structurel en économie. Donc si vous arrivez à ce niveau-là, serait comme la Grèche, comme l’Argentine ».

Selon l’économiste, la Banque mondiale aujourd’hui est le gendarme du Sénégal. « Cette situation est la conséquence d’un endettement non contrôlé, d’un sur l’endettement. Malgré les frontières qui étaient tracées à 70%, mais à 60%, le Sénégal ne peut plus rembourser parce qu’on n’a pas de ressources pour rembourser. Donc il faut qu’ils arrêtent leur cinéma »

Articles Similaires

SENEGAL-TRANSPORTS-LITIGE / Rénovation du parc des gros porteurs : une médiation du chef de l’État demandée dans un litige

Des responsables de la Coopérative nationale des entreprises de transport de marchandises (CNETM) ont souhaité, jeudi, une intervention de Macky Sall contre...

SENEGAL-TOURISME / Sédhiou : des acteurs déplorent des annulations en cascade de réservations

Les tensions politiques liées au report annoncé de l’élection présidentielle du 25 février ont entrainé une série d’annulations de réservations dans les...

SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES / Les banques centrales invitées à ne pas perdre de vue leur mission principale, malgré leur intérêt pour le climat

Les banques centrales, malgré l’intérêt qu’elles doivent manifester pour l’impact du changement climatique, ne doivent pas perdre de vue leur mission principale...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
21,600AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

SENEGAL-TRANSPORTS-LITIGE / Rénovation du parc des gros porteurs : une médiation du chef de l’État demandée dans un litige

Des responsables de la Coopérative nationale des entreprises de transport de marchandises (CNETM) ont souhaité, jeudi, une intervention de Macky Sall contre...

SENEGAL-TOURISME / Sédhiou : des acteurs déplorent des annulations en cascade de réservations

Les tensions politiques liées au report annoncé de l’élection présidentielle du 25 février ont entrainé une série d’annulations de réservations dans les...

SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES / Les banques centrales invitées à ne pas perdre de vue leur mission principale, malgré leur intérêt pour le climat

Les banques centrales, malgré l’intérêt qu’elles doivent manifester pour l’impact du changement climatique, ne doivent pas perdre de vue leur mission principale...

SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE / OHADA : les pays membres invités à s’acquitter de leurs arriérés de cotisations

Le Secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), Mayatta Ndiaye Mbaye, a invité mardi les pays...

Appui à la Diaspora : 100 projets bénéficient de 500 millions FCFA du FAISE

https://www.youtube.com/embed/OgUdfVRdtZw Le Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur (Faise) a tiré, ce 22 janvier, un...