29.1 C
Dakar
mercredi 10 août 2022

Renforcement de la gouvernance financière : L’Afd accorde près de 33 milliards au Sénégal

L’État du Sénégal veut renforcer davantage sa gouvernance financière. C’est pourquoi, il a signé une convention de financement avec l’Agence française de développement (Afd). Il s’agit ici, d’une convention sous forme de prêt de politique publique d’un montant de 50 millions d’euros, soit environ 32,8 milliards de francs Cfa, dont la cérémonie officielle de signature s’est tenue, ce jeudi 16 janvier 2020, au ministère de l’Économie, à Dakar. C’était entre le ministre Amadou Hott et l’ambassadeur de France au Sénégal, Philippe Lalliot, en présence du directeur de l’Afd à Dakar, Alexandre Pointier.

Une enveloppe de près de 33 milliards décaissable en deux tranches

Selon le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, suite à la signature de cette convention de crédit, une première tranche de 20 millions d’euros, soit environ 13,1 milliards de francs Cfa, sera décaissée dans les meilleurs délais, et une seconde tranche de 30 millions d’euros, soit environ 19,6 milliards de francs Cfa, sera libérée en fin 2020.

- Publicité -

La nécessité de consolider le budget et de créer d’espaces suffisants»

Amadou Hott signale que les «besoins croissants du Sénégal en matière de développement économique et social rendent essentiels l’accélération des réformes des finances publiques». Pour lui, à court terme, le pays fait face à un «double défi», à savoir : la consolidation budgétaire et la création d’espaces suffisants pour financer les investissements prioritaires, ainsi que les dépenses sociales. Et le Sénégal ne pourra y répondre que par «la mobilisation accrue de ses recettes propres, la maîtrise des dépenses de fonctionnement et l’amélioration de la performance de la dépense publique».

Conformément à la vision du président de la République, Macky Sall, le ministre renseigne que ce programme accompagnera les «efforts du gouvernement sénégalais dans la mise en œuvre de sa stratégie de réformes des finances publiques, afin de lui permettre d’atteindre les objectifs déclinés» dans le PAP 2 du PSE.

Mieux, il ajoute que cette opération permettra d’«accompagner la mise en œuvre des réformes budgétaires de la loi organique relative aux lois de finances, et en particulier le passage en mode budget-programme en cours depuis le 1er janvier 2020, de favoriser un accroissement de la mobilisation des recettes intérieures, notamment à travers le développement des télé-procédures et l’intensification des travaux de renseignement et de recouvrement et enfin, de renforcer la gestion des actifs».

En outre, Amadou Hott note que ce projet permettra au gouvernement du Sénégal de «consolider l’exhaustivité du budget de l’Etat et, d’avoir une meilleure communication de l’information budgétaire au niveau du public». Et l’Etat disposera ainsi de «moyens efficaces pour améliorer la réalisation des investissements publics, mieux encadrer les établissements et entreprises publics et optimiser la mobilisation des recettes fiscales».

Un prêt de politique publique

Philippe Lalliot, ambassadeur de France au Sénégal, pour sa part, a souligné que cette signature de convention de financement pour le renforcement de la gouvernance financière entre le Sénégal et l’Afd marque la traduction «concrète du protocole d’accord portant sur le renforcement de la gouvernance financière du Sénégal». Lequel a été signé le 17 novembre dernier à Dakar.

Il signale que c’est un prêt politique publique qui comprend à la fois un transfert de ressources financières mais aussi un dialogue sur la politique de réforme de finance publique. Et ce dialogue sera structuré autour d’une matrice de condition générale et une matrice de performance.

Selon le ministre Amadou Hott, le volume «important» des engagements nets de l’Afd au Sénégal qui s’élève à un montant de 1.356.054.517 d’euros, soit environ 888,21 milliards de francs Cfa, est le reflet du dynamisme de notre coopération qui s’exprime toujours à travers une compréhension mutuelle et un dialogue politique constructif.

Articles Similaires

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Le Programme pour l’emploi, la transformation économique et la relance au Sénégal (ETER) : pour un secteur privé plus dynamique et compétitif au Sénégal

Meriem Ait Ali Slimane (Spécialiste senior du secteur privé – Banque mondiale) Laurent Gonnet (Spécialiste principal du secteur financier...

Tabaski 2022 : Des éleveurs financés à travers le Fonds de garantie des investissements prioritaires

Pour ne pas ressentir le coût du bétail dans certaines localités du pays, le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), veut...