29.1 C
Dakar
mercredi 5 octobre 2022

SEMENCES D’ARACHIDE : THIÈS A REÇU 95% DE SON QUOTA

 La région de Thiès a reçu 95% de son quota de 2.655 tonnes de semences d’arachide, a indiqué vendredi à Pire le directeur régional du développement rural (DRDR), Habiboulaye Sidibé.

Selon M. Sidibé, 95% du quota ont été déjà mis en place, de sorte qu’il ne reste que des compléments destinés à Niakhène, en plus des 60 tonnes de semences devant aller à la commune de Notto-Diobass, ce qui est en train d’être diligenté, a-t-il dit. Le DRDR s’était rendu au point de vente pilote de Pire Gourèye, en compagnie d’une délégation du Comité national de suivi de la campagne agricole, conduite par le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Moussa Mbaye. « La vente se déroule normalement dans les trois départements » de la région de Thiès, a-t-il renseigné, précisant que le taux de cession est ’’de l’ordre de 50%’’. A Pire, 25 tonnes sont vendues sur les 65 tonnes de semences mises en place. M. Mbaye a préconisé une accélération de la vente, afin de laisser de la place dans les magasins de stockage pour les autres types de semences, et les engrais, dont le planning de mise en place a été établi, mercredi. « Il n’y a aucun retard. L’arachide qui était la priorité est déjà arrivée », a dit le responsable régional de l’agriculture, avant de relever, pour la saluer, la décision de réserver 10% des subventions aux engrais organiques. Mactar Faye, président de la commission de distribution de semences de Pire, a plaidé pour une augmentation du quota de Pire qui, depuis 20 ans, reçoit 65 tonnes, alors que la commune a grandi et polarise désormais 62 villages. Une demande jugée ’’légitime’’ par le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture qui n’a pas manqué de relever que ces semences ne sont qu’un appui de l’Etat, qui ne prétend pas donner suffisamment de semences à tous les producteurs. Il a toutefois assuré que les demandes d’augmentation de quota seront étudiées et traitées en fonction de critères comme l’équité territoriale. A l’échelle nationale, le taux de mise en place était de 86%, pour 59,87% de cession, la semaine dernière, a dit le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural. Thiès était la dernière étape de la tournée du comité national de suivi de la campagne agricole, après Fatick, Diourbel et Kaolack.

- Publicité -

Articles Similaires

IA et villes : ONU-Habitat et Mila lancent un livre blanc collaboratif sur l’utilisation et les enjeux potentiels de l’IA pour soutenir le développement de...

IA et villes : ONU-Habitat et Mila lancent un livre blanc collaboratif sur l'utilisation et les enjeux potentiels de l'IA pour soutenir le...

Vinamilk est reconnue comme la « sixième marque laitière la plus valorisée » au monde en 2022 selon Brand Finance 

Vinamilk, le principal fabricant de produits laitiers du Vietnam, a franchi une nouvelle étape en se classant au 6ème rang du top 10...

Les gouvernements africains doivent rétablir d’urgence la stabilité macroéconomique et protéger les pauvres sur fond de croissance ralentie et de forte inflation

La croissance économique de l’Afrique est ralentie par les vents contraires de la conjoncture mondiale tandis que les pays restent aux prises...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

IA et villes : ONU-Habitat et Mila lancent un livre blanc collaboratif sur l’utilisation et les enjeux potentiels de l’IA pour soutenir le développement de...

IA et villes : ONU-Habitat et Mila lancent un livre blanc collaboratif sur l'utilisation et les enjeux potentiels de l'IA pour soutenir le...

Vinamilk est reconnue comme la « sixième marque laitière la plus valorisée » au monde en 2022 selon Brand Finance 

Vinamilk, le principal fabricant de produits laitiers du Vietnam, a franchi une nouvelle étape en se classant au 6ème rang du top 10...

Les gouvernements africains doivent rétablir d’urgence la stabilité macroéconomique et protéger les pauvres sur fond de croissance ralentie et de forte inflation

La croissance économique de l’Afrique est ralentie par les vents contraires de la conjoncture mondiale tandis que les pays restent aux prises...

Les rapports de la banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains doivent-ils être « jetés à la poubelle »?

La sortie ce mois, du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains m'amène à...

Entretien du réseau routier classé : Le FERA mobilise plus de 450 milliards FCFA entre 2012-2022 pour l’AGEROUTE

Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement à travers le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a mobilisé d’importantes ressources...