26.5 C
Dakar
mercredi 17 août 2022

Sénegal/JOURNEE INTERNATIONALE DES MIGRANTS:  l’Etat a déployé une   grosse somme  dans sa politique migratoire.

.
Le mercredi 18 décembre 2019, au Sénégal comme partout dans le monde, les organisations membres du Réseau migration et développement (REMIDEV) et l’Union pour la solidarité et l’entraide (USE) ont célébré la journée internationale des migrants au centre Ahmadou Malick Gaye de Bopp avec comme thème : « L’impact des financements internes et externes dans la gouvernance de la migration au Sénégal ».
    Cette commémoration s’inscrit dans le cadre d’échange et d’analyse avec les participants et les invités sur les idées et perceptions qu’ils ont de l’impact réel des financements dans la gouvernance de la migration au Sénégal en lien avec le contexte international. Selon Thierno Aliou Ba, président de l’Union pour la solidarité et l’entraide(USE), il s’agit d’«échanger avec les participants sur l’évolution des paradigmes entre migration et développement ; d’analyser l’impact des financements dans la gouvernance actuelle des migrations au Sénégal et leur lien avec le contexte de coopération international et enfin de formuler des propositions citoyennes et alternatives permettant de répondre aux défis actuels et futurs », a-t-il expliqué.
    Si l’on peut se fier au propos de la représentante du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), Fatoumata Gueye Ndiaye,  a souligné que l’Etat Sénégalais a mobilisé plus de 40 milliards dans la politique migratoire. « Quand vous regardez de très prés la politique migratoire de notre pays, vous vous rendrez compte que l’Etat a fait d’énormes efforts dans ce domaine. Le Sénégal a mis plus de 40 milliards dans le financement de la politique migratoire. C’est vrai que ce financement n’est pas bouclé. Il est évalué à 50 voire 60 milliards de FCFA.
Ce que je peut vous assurer, c’est que l’Etat a mis beaucoup de moyens dans la mise en œuvre de cette politique migratoire », a-t-elle assuré.
     De ce fait, il est devenu primordial d’évaluer afin de voir si les objectifs qui ont été fixé par les autorités, sont atteints ou non. Ainsi, pour solutionner la question de migration, il faut que l’Etat en relation avec les Organisations de la société civile (OSC), les ONG…, essaye de voir les solutions à mettre en œuvre, comment faire pour solutionner les problèmes qui nous interpellent par rapport à la migration. Le but de cette journée est de faire le tour de la situation globale de la question migratoire surtout au niveau de notre pays. Le Sénégal, informe Fatoumata Gueye Ndiaye, dispose d’un document de politique nationale de migration, élaboré de façon inclusive avec l’ensemble des acteurs. Ce document a été validé par l’ensemble des institutions en mars 2018.
      « Cette journée sera l’occasion d’évaluer l’état de mise en œuvre de cette politique migratoire dans notre pays. Nous verrons les contraintes rencontrées et qu’est ce qu’il faut améliorer pour que cette mise en œuvre soit effective, qu’est ce que les institutions doivent faire pour que les objectifs fixés dans cette politique de migration soient atteints ? », s’est interrogée la représentante du HCCT.
    Cette politique englobe tout. Dans celle-ci, « nous avons mis doigt sur l’ensemble des problèmes : les causes de la migration, ses conséquences, son financement et tant d’autres préoccupations », a-t-elle ajouté. A l’en croire, si cette politique est correctement mise en œuvre avec la collaboration de l’ensemble des acteurs, le Sénégal pourra trouver une solution durable à cette problématique.
PAF/Econews
- Publicité -

Articles Similaires

Dettes de l’AIBD : les chiffres que Doudou Kâ n’a pas dévoilés

Sept ans avant l’échéance, l’AIBD SA a réussi à rembourser les 600 millions d’euros (390 milliards de francs CFA) qu’il devait à...

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

Dettes de l’AIBD : les chiffres que Doudou Kâ n’a pas dévoilés

Sept ans avant l’échéance, l’AIBD SA a réussi à rembourser les 600 millions d’euros (390 milliards de francs CFA) qu’il devait à...

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Le Programme pour l’emploi, la transformation économique et la relance au Sénégal (ETER) : pour un secteur privé plus dynamique et compétitif au Sénégal

Meriem Ait Ali Slimane (Spécialiste senior du secteur privé – Banque mondiale) Laurent Gonnet (Spécialiste principal du secteur financier...