Teodoro Obiang Nguema à propos du FCFA : l’Afrique centrale « doit préalablement négocier avec la France »

Lors de sa visite au président de la République Ali Bongo Ondimba à Libreville le 12 juillet dernier, le chef de l’Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, avait livré son sentiment à la presse au sujet du Franc Cfa. «Nous avons appris que l’Afrique de l’Ouest va peut-être changer sa monnaie, mais ici en Afrique centrale, on a déjà échangé nos points de vue », explique-t-il.

Pour lui, la question de cette monnaie est sensible et mérite que les pays de l’espace communautaire négocient «préalablement avec la France pour lui présenter certaines difficultés que nous rencontrons en relation avec la couverture qu’elle fait de notre monnaie, plutôt que de se lancer dans un processus de changement de cette monnaie».

Car, poursuit le président équato-guinéen, « il ne s’agit pas seulement du changement du nom de la monnaie, mais de la nécessité d’avoir une monnaie forte, qui peut rivaliser avec les autres économies », conclut-il.