32.5 C
Dakar
lundi 3 octobre 2022

WISH: UN SOUTIEN FINANCIER INSUFFISANT ET UN ACCÈS INADAPTÉ À L’ÉQUIPEMENT MENACENT LE SYSTÈME DE SANTÉ DU NIGERIA EN CAS DE NOUVELLE PANDÉMIE

Près des trois quarts des professionnels de santé au Nigeria soulignent le manque de financement comme une menace majeure pour leur système de santé dans une enquête WISH

DOHA, Qatar, 21 septembre 2022 /PRNewswire/ — Selon une enquête mondiale, 73 % des professionnels de santé nigérians ont déclaré que le manque de soutien financier sera l’une des plus grandes menaces pour leur système de santé national en cas de nouvelle urgence sanitaire mondiale au cours des cinq prochaines années. L’étude, réalisée par YouGov au nom du Sommet mondial de l’innovation pour la santé (WISH), a révélé que 75 % des répondants ont indiqué un manque d’accès à de l’équipement. Plus de la moitié (54 %) ont indiqué que le manque de préparation serait également considérable dans une telle crise.

- Publicité -

En ce qui concerne les pressions actuelles, près du tiers (27 %) des professionnels de la santé du Nigeria ont révélé que les budgets plus serrés sont l’un des plus grands changements depuis l’apparition de la COVID-19. Cela a été beaucoup moins problématique pour leurs pairs aux États-Unis (20 %), au Brésil (18 %), en Inde (15 %), au Royaume-Uni (10 %) et en Arabie saoudite (5 %).

« Dans un pays où 4 personnes sur 10 vivent sous le seuil de pauvreté, ces résultats mettent en lumière le besoin urgent d’accélérer les mesures de soutien qui protégeront ces communautés contre la perte de l’accès aux services de santé auxquels elles ont droit. En tant que défenseurs de la santé mondiale, nous exhortons les nations, les gouvernements et les organisations mondiales de la santé à unir leurs forces, à élaborer des stratégies et à diriger les efforts pour veiller à ce que les systèmes de santé de tous les pays soient renforcés et protégés contre les défaillances sous la pression des futures crises sanitaires mondiales », a déclaré Sultana Afdhal, PDG de WISH.

En outre, 53 % ont indiqué que le manque de leadership constituait un obstacle majeur à la résilience de leur système de santé national. Les professionnels de santé nigérians étaient également les plus susceptibles (19 %) de voir le manque de technologie parmi les principaux obstacles à surmonter, par opposition à leurs homologues du Brésil (15 %), d’Inde (13 %), des États-Unis (8 %), d’Arabie saoudite (6 %) et du Royaume-Uni (5 %).

L’enquête, qui interrogeait des professionnels de santé du Royaume-Uni, des États-Unis, de l’Arabie saoudite, du Nigeria, de l’Inde et du Brésil, visait à mieux comprendre les répercussions de la COVID-19 sur la vie des professionnels de santé, à mettre en lumière leurs expériences, ainsi qu’explorer ce à quoi pourrait ressembler l’avenir des soins de santé selon ceux qui sont en première ligne de la prestation des soins.

WISH, une initiative de santé de la Qatar Foundation, est une plateforme mondiale qui rassemble des experts en santé, des décideurs et des innovateurs dans le but de bâtir un monde plus sain. Le sommet biennal de WISH, qui se tiendra du 4 au 6 octobre à Doha, au Qatar, et virtuellement, vise à présenter les recherches fondées sur des données probantes de WISH et à discuter de la façon de traduire ces résultats en solutions pratiques et axées sur les politiques qui aident à transformer la prestation de soins de santé à l’échelle mondiale.

La sixième édition du sommet se déroulera sous la bannière « Healing the Future » (Soigner l’avenir). Le sommet explorera en profondeur l’héritage de la COVID-19 à partir de divers points de vue, y compris la façon de bâtir des systèmes de santé plus résilients et durables, d’améliorer notre réponse à la crise de santé mentale à laquelle font face les professionnels de santé et des soins, et tirer parti des progrès rapides en matière d’innovation pharmaceutique qui ont eu lieu pendant la pandémie.

Articles Similaires

Les rapports de la banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains doivent-ils être « jetés à la poubelle »?

La sortie ce mois, du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains m'amène à...

Entretien du réseau routier classé : Le FERA mobilise plus de 450 milliards FCFA entre 2012-2022 pour l’AGEROUTE

Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement à travers le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a mobilisé d’importantes ressources...

Économie numérique : Sénégal Numérique S.A lance les bases d’un partenariat dans « L’Optic » de booster le partenariat public privé…

Pour mieux assurer la transition numérique au Sénégal et développer davantage les services digitaux en renforçant le partenariat avec le secteur privé national...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

Les rapports de la banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains doivent-ils être « jetés à la poubelle »?

La sortie ce mois, du dernier rapport de la Banque mondiale sur la situation économique et financière des pays africains m'amène à...

Entretien du réseau routier classé : Le FERA mobilise plus de 450 milliards FCFA entre 2012-2022 pour l’AGEROUTE

Le Ministère des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement à travers le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) a mobilisé d’importantes ressources...

Économie numérique : Sénégal Numérique S.A lance les bases d’un partenariat dans « L’Optic » de booster le partenariat public privé…

Pour mieux assurer la transition numérique au Sénégal et développer davantage les services digitaux en renforçant le partenariat avec le secteur privé national...

Mobile Money: M. Birane Ndour lance son application dénommée FLASH

Après avoir conçu et développé un écosystème constitué de plusieurs produits et services innovants et éprouvés dans différents domaines : Monnaie électronique,...

Feuille de route/Électricité horizon 2035 : La première année passée en revue

Le 24 octobre 2019, le gouvernement sénégalais validait la feuille de route de la stratégie électricité à l’horizon 2035. Ce projet ambitionne...