27.1 C
Dakar
vendredi 23 février 2024

L’assainissement budgétaire est une priorité au regard du durcissement des conditions financières (Rapport sur la situation économique du Sénégal)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Dakar, 21 juin 2023 – La croissance économique du Sénégal s’est ralentie en 2022, dans un contexte de hausse des prix mondiaux des produits de base, indique la Banque mondiale dans son rapport 2023 sur la situation économique du Sénégal.  

- Publicité -

Une baisse de l’investissement privé et des exportations, ainsi qu’une contraction du secteur agricole et de la production industrielle sont à la base de ce ralentissement. Il en résulte une décélération de la croissance du PIB réel en 2022 à 4,2%, après une forte reprise post COVID 19 en 2021 à 6,5%.  

“ La croissance du pays reste résiliente malgré les crises multiples, et les perspectives macroéconomiques sont favorables. Toutefois cette croissance se doit d’être plus inclusive compte tenu de l’inflation qui a accentué la pauvreté en 2022”, a déclaré Keiko Miwa, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Cabo Verde, la Gambie, la Guinée-Bissau, la Mauritanie et le Sénégal.

Les fortes pressions inflationnistes, marquées par un impact non négligeable sur les ménages à faible revenu, ont conduit à des mesures d’atténuation des chocs, qui combinées aux emprunts contractés par les entreprises publiques – principalement pour financer les investissements dans le secteur du pétrole et du gaz – ont entrainé une augmentation de la dette publique en 2022.

Les perspectives macroéconomiques, bien que soumises à d’importantes variabilités, sont néanmoins favorables. Elles devraient se traduire par un rebond de la croissance à 9.9 % en 2024, tirée par une forte production industrielle marquée par le début de l’exploitation des hydrocarbures.

“L’assainissement budgétaire est une priorité pour le Sénégal au regard du durcissement des conditions financières sur les marches régionaux et internationaux. Il permettrait une diminution progressive de la part importante de l’encours de la dette au PIB après 2023. Le risque de surendettement global reste modéré, mais il importe d’avoir une marge de manœuvre pour faire face aux conjonctures défavorables. » souligne Hélène Aminatou Ba, économiste-pays à la Banque mondiale et l’une des principales auteurs du rapport.

Le rapport consacre son chapitre thématique aux politiques de réponses possibles aux besoins des groupes vulnérables permettant d’améliorer leur résilience aux chocs. Les politiques de réduction de la pauvreté ciblant uniquement les populations pauvres pourraient se révéler inefficaces en cas de chocs, car elles excluent les personnes vulnérables à la pauvreté. Assurer une croissance inclusive, face à la récurrence des chocs, constitue un important défi auquel le pays devrait faire face.

Par ailleurs, la normalisation des prix internationaux des matières premières, un environnement institutionnel favorable, le recours aux partenariats public-privé pour financer les investissements publics et l’augmentation des investissements étrangers directs dans le développement des hydrocarbures devraient, selon le rapport, favoriser un rebond imminent du secteur secondaire.

Contacts :

À Dakar : Seydina Alioune Djigo, +221 774 426 670, sdjigo@worldbankgroup.org

Pour en savoir plus sur les activités de la Banque mondiale au Sénégal : https://www.banquemondiale.org/fr/country/senegal

Pour plus d’informations, visitez : https://www.banquemondiale.org/fr/region/afr/western-and-central-africa

Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/BM_Afrique

Communiqué de presse

2023/076/AFW

Articles Similaires

SENEGAL-TRANSPORTS-LITIGE / Rénovation du parc des gros porteurs : une médiation du chef de l’État demandée dans un litige

Des responsables de la Coopérative nationale des entreprises de transport de marchandises (CNETM) ont souhaité, jeudi, une intervention de Macky Sall contre...

SENEGAL-TOURISME / Sédhiou : des acteurs déplorent des annulations en cascade de réservations

Les tensions politiques liées au report annoncé de l’élection présidentielle du 25 février ont entrainé une série d’annulations de réservations dans les...

SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES / Les banques centrales invitées à ne pas perdre de vue leur mission principale, malgré leur intérêt pour le climat

Les banques centrales, malgré l’intérêt qu’elles doivent manifester pour l’impact du changement climatique, ne doivent pas perdre de vue leur mission principale...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
21,500AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

SENEGAL-TRANSPORTS-LITIGE / Rénovation du parc des gros porteurs : une médiation du chef de l’État demandée dans un litige

Des responsables de la Coopérative nationale des entreprises de transport de marchandises (CNETM) ont souhaité, jeudi, une intervention de Macky Sall contre...

SENEGAL-TOURISME / Sédhiou : des acteurs déplorent des annulations en cascade de réservations

Les tensions politiques liées au report annoncé de l’élection présidentielle du 25 février ont entrainé une série d’annulations de réservations dans les...

SENEGAL-ECONOMIE-PERSPECTIVES / Les banques centrales invitées à ne pas perdre de vue leur mission principale, malgré leur intérêt pour le climat

Les banques centrales, malgré l’intérêt qu’elles doivent manifester pour l’impact du changement climatique, ne doivent pas perdre de vue leur mission principale...

SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE / OHADA : les pays membres invités à s’acquitter de leurs arriérés de cotisations

Le Secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), Mayatta Ndiaye Mbaye, a invité mardi les pays...

Appui à la Diaspora : 100 projets bénéficient de 500 millions FCFA du FAISE

https://www.youtube.com/embed/OgUdfVRdtZw Le Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur (Faise) a tiré, ce 22 janvier, un...