25.1 C
Dakar
lundi 5 décembre 2022

Al Jâhiz (776-868) : une nouvelle redistribution des richesses

Loin d’être un économiste, Al Jâhiz, né sur les rivages de la mer rouge, est néanmoins célèbre pour son « Livre des avares » (Kitab al-buhalâ), qui témoigne notamment des pratiques et des mœurs économiques de son temps.
Dans la lignée de la pensée traditionnelle de l‘Islam, il se montre très critique vis-à-vis de l’avarice, qu’il oppose à la dépense, au don, à la prodigalité. La réussite financière et sociale d’un individu doit en effet s’accompagner de largesses en faveur des plus démunis et/ou de sa famille.
Al Jâhiz stigmatise donc la thésaurisation qui entraverait la redistribution des richesses et confirme ainsi l’idée selon laquelle l’économie islamique doit être une économie de la dépense. Tout au long de cet ouvrage, Al Jâhiz raille ces avares, pour lesquels « il est plus difficile de conserver la richesse que de l’amasser ». (AL JAHIZ, Le livre des avares, traduction française de Pellat, coll. Dédale, G.P. Maisonneuve et Larose, Paris, 1997)
Al-Jâhiz va jusqu’à proposer un nouveau système de redistribution des richesses, au sein duquel les rentiers (tirant leurs revenus du foncier) doivent redistribuer leur inépuisable fortune, tandis que les commerçants et marchands ne doivent pas contribuer à cette redistribution, car leurs revenus dépendent du travail, de l’effort et du risque.
Nous retrouvons donc cette idée dans la pensée d’Al Jâhiz, selon laquelle il est condamnable de s’enrichir en dormant. C’est exactement ce que la finance islamique entend remettre en cause dans le capitalisme financier mondialisé.

- Publicité -

Articles Similaires

PowerChina parvient à un développement commun grâce à une intégration culturelle diversifiée avec les pays d’Afrique du Sud-Est

Power Construction Corporation of China (PowerChina), l'un des premiers lots d'entreprises chinoises à étendre leurs activités internationales en Afrique, a mis en œuvre...

Plusieurs listing CEX confirmés pour IMPT dès le 14 décembre – Il ne reste qu’une semaine pour investir dans cette crypto verte

Les investisseurs intéressés par les questions écologiques se sont massivement précipités pour acheter le token IMPT. En conséquence, plus de 13,5 millions de dollars ont...

Marchés publics 2021 : quota des entreprises étrangères, la Chine prend la part du lion

Dans son rapport 2021, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) révèle que durant la période considérée le montant total des marchés...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,300AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

PowerChina parvient à un développement commun grâce à une intégration culturelle diversifiée avec les pays d’Afrique du Sud-Est

Power Construction Corporation of China (PowerChina), l'un des premiers lots d'entreprises chinoises à étendre leurs activités internationales en Afrique, a mis en œuvre...

Plusieurs listing CEX confirmés pour IMPT dès le 14 décembre – Il ne reste qu’une semaine pour investir dans cette crypto verte

Les investisseurs intéressés par les questions écologiques se sont massivement précipités pour acheter le token IMPT. En conséquence, plus de 13,5 millions de dollars ont...

Marchés publics 2021 : quota des entreprises étrangères, la Chine prend la part du lion

Dans son rapport 2021, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) révèle que durant la période considérée le montant total des marchés...

Inclusion financière : Wave Digital Finance se déploie

Implanté au Sénégal depuis 2018, le groupe Wave a réussi à se positionner confortablement dans le marché du mobile Money sénégalais. La...

Commercialisation arachidière : le prix plancher vise « uniquement » à protéger les producteurs (opérateur)

Kaolack, 29 nov (APS) – Le prix plancher du kilogramme d'arachide pour cette campagne agricole vise "uniquement" à protéger les producteurs, a...