28.5 C
Dakar
mercredi 17 août 2022

Al Jâhiz (776-868) : une nouvelle redistribution des richesses

Loin d’être un économiste, Al Jâhiz, né sur les rivages de la mer rouge, est néanmoins célèbre pour son « Livre des avares » (Kitab al-buhalâ), qui témoigne notamment des pratiques et des mœurs économiques de son temps.
Dans la lignée de la pensée traditionnelle de l‘Islam, il se montre très critique vis-à-vis de l’avarice, qu’il oppose à la dépense, au don, à la prodigalité. La réussite financière et sociale d’un individu doit en effet s’accompagner de largesses en faveur des plus démunis et/ou de sa famille.
Al Jâhiz stigmatise donc la thésaurisation qui entraverait la redistribution des richesses et confirme ainsi l’idée selon laquelle l’économie islamique doit être une économie de la dépense. Tout au long de cet ouvrage, Al Jâhiz raille ces avares, pour lesquels « il est plus difficile de conserver la richesse que de l’amasser ». (AL JAHIZ, Le livre des avares, traduction française de Pellat, coll. Dédale, G.P. Maisonneuve et Larose, Paris, 1997)
Al-Jâhiz va jusqu’à proposer un nouveau système de redistribution des richesses, au sein duquel les rentiers (tirant leurs revenus du foncier) doivent redistribuer leur inépuisable fortune, tandis que les commerçants et marchands ne doivent pas contribuer à cette redistribution, car leurs revenus dépendent du travail, de l’effort et du risque.
Nous retrouvons donc cette idée dans la pensée d’Al Jâhiz, selon laquelle il est condamnable de s’enrichir en dormant. C’est exactement ce que la finance islamique entend remettre en cause dans le capitalisme financier mondialisé.

- Publicité -

Articles Similaires

Dettes de l’AIBD : les chiffres que Doudou Kâ n’a pas dévoilés

Sept ans avant l’échéance, l’AIBD SA a réussi à rembourser les 600 millions d’euros (390 milliards de francs CFA) qu’il devait à...

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

Dettes de l’AIBD : les chiffres que Doudou Kâ n’a pas dévoilés

Sept ans avant l’échéance, l’AIBD SA a réussi à rembourser les 600 millions d’euros (390 milliards de francs CFA) qu’il devait à...

200 000 dollars américains de subventions disponibles pour améliorer l’accès et la connectivité Internet dans le monde entier

La Fondation Internet Society a lancé une deuxième série de subventions pour développer l'accès et la connectivité Internet dans le monde. Le programme...

Hisense South Africa fait don d’un échographe HD60 au Peninsular Maternity Trust pour la maternité de Mowbray

La maternité de Mowbray, située au Cap, est la plus grande maternité d'Afrique du Sud spécialisée dans les soins aux femmes présentant...

Pr Moustapha Kassé : La guerre en Ukraine est « un justificatif pour nos dirigeants dont les politiques agricoles ont lamentablement échoué »

Identifier les impacts de la guerre en Ukraine et de la pandémie de Covid-19, tels ont été les objectifs de cet atelier...

Le Programme pour l’emploi, la transformation économique et la relance au Sénégal (ETER) : pour un secteur privé plus dynamique et compétitif au Sénégal

Meriem Ait Ali Slimane (Spécialiste senior du secteur privé – Banque mondiale) Laurent Gonnet (Spécialiste principal du secteur financier...