33.5 C
Dakar
vendredi 31 mars 2023

Maritalia booste le Port: La SNT débarque ses bateaux

Le problème du remorquage, de l’assistance  et du sauvetage maritime qui empêchait Dakar d’être un  hub portuaire connaît enfin une solution avec la réception  de deux  remorqueurs acquis par la SNT avec l’aide du Président directeur général de Maritaliagroup, Alioune Ndiaye. Le chef d’Etat major général de la marine nationale, le Commandant du Port et le Dg de l’Anam se sont tous réjouis de l’arrivée des bateaux acquis par des  Sénégalais regroupés dans la Société de Transit et de Négoce ( STN)
Désormais, les navires à remorquer, à assister et à sauver d’une détresse n’attendront plus des jours pour l’être. Des remorqueurs  ont été acquis par la Société de Tansit et de Négoce ( STN) qui les a réceptionnés
au Port Autonome de Dakar.  « Ces bateaux remorqueurs, déclare le Chef d’Etat major Général de la Marine Nationale du Sénégal, l’Amiral Momar Diagne, impulsent le processus de modernisation des infrastructures du Port pour le hisser aux standards internationaux »  La  concurrence étant devenue plus rude, avec les autres ports de la sous-région. Le Port de Dakar étant un port très ancien, le remorquage, l’assistance et le sauvetage des bateaux  y est un casse- tête qui fait que certains navires zappaient Dakar pour d’autres ports.  « Mais avec  l’arrivée de ces remorqueurs, le Port gagne en
Sécurité mais également en compétitivité »  a assure l’Amiral Diagne. Pour sa part,  Ibrahima Badji, le Commandant du Port qui est le Directeur des opérations portuaires voit en ces bateaux remorqueur, la preuve de la

modernisation des infrastructures portuaires du Sénégal. « L’espace portuaire avait besoin de telles infrastructurel pour s’arrimer sur les standards internationaux. Ces bateaux vont renforcer la crédibilité du Port de Dakar, sa compétitivité et la sécurité des navires qui n’auront plus de crainte pour venir à Dakar », révèle le Commandant Badji appuyé dans son propos par le Directeur général de l’Agence des affaires maritime,  Achille Guèye qui a promu de mettre à la disposition de la Société de Transit et de Négoce toute l’expertise qu’elle a besoin pour accompagner ses activités dans le port de Dakar et les port secondaires.
C’est en effet, La STN  qui est agréée en qualité d’opérateur  maritime au remorquage portuaire a l’assistance et au sauvetage maritime qui a acquis ces bateaux remorqueurs en provenance de Singapour. Son administrateur Directeur général, Abdourahmane  Bocoum  a fait savoir que sa société
exerce ses activités dans les domaines portuaires de Dakar et des ports secondaires du Sénégal pour le remorquage et  conformément au cahier de charge le liant aux ports en mer et dans la partie maritime des voies d’eau navigables pour ce qui est de l’assistance et du sauvetage.  Bocoum de révéler que  c’est avec l’appui de Sénégalais tel Alioune Ndiaye, le fondateur de la société Alga  qui a accepté avec la Cnart d’accompagner la STN, que des Sénégalais ont réussi la prouesse d’exercer cette activité qui est réservée depuis 1947 à une société étrangère.
« Après plusieurs années d’attente, le succès est enfin là grâce à la détermination  des autorités Sénégalaises conscientes que l’émergence des ports du pays passe par des infrastructures modernes et appropriées ». Mr Bocoum d’apprendre
que « les administrateurs de la société et l’équipage sont entièrement Sénégalais et que
le projet entre en droite ligne de l’objectif qui permet a tous les navires d’opérer en toute quiétude contribuant à l’amélioration de la compétitivité du port ».  En réceptionnant les bateaux remorqueurs, Abdourahmane Bocoum
renseigne que pour le moment, il est question de tests et réglages techniques avant le démarrage des opérations.  Il a également  souligné que la mise en service des remorqueurs génère une centaine d’emplois directs et que la cérémonie d’inauguration est prévue courant mars en présence des plus hautes autorités du pays.

Ndiogou CISSE /Actunet
- Publicité -

Articles Similaires

Code des marchés : les huit décisions qui vont tout changer pour les PME et PMI

Le ministre des Finances et du Budget, Moustapha Ba, a pris huit arrêtés en vue d’une bonne application du nouveau Code des...

UNE CRISE FINANCIÈRE INTERNATIONALE SEMBLE INÉVITABLE

Après la crise sanitaire et dans un contexte de tensions inflationnistes préoccupantes, faut -il craindre une crise financière mondiale ?

TOUBA – Mme le ministre Victorine Ndeye salue la posture des femmes de Touba qui ont remboursé intégralement un crédit d’1 milliard de frs

Touba, à travers l’Association Communautaire de Crédit, d’Entraide et de Solidarité, a abrité un forum pour l’autonomisation des femmes sous la présence...

Restez connectés

22,024FansJ'aime
0SuiveursSuivre
20,700AbonnésS'abonner
- Publicité -
- Publicité -

Derniers Articles

Code des marchés : les huit décisions qui vont tout changer pour les PME et PMI

Le ministre des Finances et du Budget, Moustapha Ba, a pris huit arrêtés en vue d’une bonne application du nouveau Code des...

UNE CRISE FINANCIÈRE INTERNATIONALE SEMBLE INÉVITABLE

Après la crise sanitaire et dans un contexte de tensions inflationnistes préoccupantes, faut -il craindre une crise financière mondiale ?

TOUBA – Mme le ministre Victorine Ndeye salue la posture des femmes de Touba qui ont remboursé intégralement un crédit d’1 milliard de frs

Touba, à travers l’Association Communautaire de Crédit, d’Entraide et de Solidarité, a abrité un forum pour l’autonomisation des femmes sous la présence...

La FIARA, c’est aussi pour le plaisir des yeux

Dans un chapiteau dressé à côté de celui destiné aux stands des institutions, le roucoulement des pigeons et la beauté des animaux...

La maîtrise de l’eau est la condition sine qua non pour une mise en valeur du foncier permettant le développement de l’agriculture sénégalaise

La maîtrise de l’eau est la condition sine qua non pour une mise en valeur du foncier permettant le développement de l’agriculture...